Vous êtes ici : Guide de l'assurance pour animaux de compagnie > Assurance Chien > Les maladies du chien > La torsion de l’estomac chez le chien : symptômes, traitement et prévention

La torsion de l’estomac chez le chien : symptômes, traitement et prévention

La torsion de l’estomac chez le chien : symptômes, traitement et prévention

La torsion de l’estomac, ou SDTE, est une affection grave qui peut entraîner le décès du chien en l’espace de quelques heures seulement. En effet, l’estomac enfle et perturbe l’action naturelle des organes environnants, pouvant provoquer une grave hémorragie interne et des lésions irréversibles. Dans ce dossier complet, apprenez à identifier les symptômes de ce trouble afin d’agir au plus vite au moindre doute et découvrez les bons gestes pour éviter qu’il ne se produise.

Qu’est-ce que la torsion de l’estomac chez le chien ?

Le syndrome de dilatation-torsion de l’estomac, ou SDTE, est un trouble qui touche en majorité les chiens de grande taille et qui présente un danger mortel s’il n’est pas traité en urgence. Il s’agit d’une dilatation de l’estomac qui entraîne souvent une torsion ou rotation de l’organe sur lui-même. L’estomac enfle par le surplus d’air, d’aliment ou de liquide qu’il contient et se tort subitement, ce qui peut mener au décès du chien en l’espace d’à peine quelques heures.

En gonflant, l’organe prend davantage de place et comprime les autres qui l’environnent, ce qui peut empêcher l’animal de respirer, bloquer les fonctions vitales ou encore entraver la circulation sanguine. Ces surplus se retrouvent coincés dans l’estomac du chien et ne peuvent plus être évacués naturellement, ce qui a tendance à entraîner un éclatement de la rate et une hémorragie interne.

Quelles sont les causes de ce syndrome ?

Le SDTE peut être dû à plusieurs causes qui sont perçues comme des facteurs de risque. On note notamment dans la plupart des cas qu’il s’agit d’une ingestion d’alimentation ou d’eau en trop grande quantité et en un délai trop court. Dans ce cas, l’aérophagie n’est pas rare, car l’animal ne prend pas le temps de bien respirer et a tendance à manger ou boire bien plus qu’il n’en a réellement besoin, ce qui favorise la torsion stomacale.

Par ailleurs, lorsque l’animal est entraîné vers une activité physique intense juste avant ou dans un temps trop rapproché de la fin de son repas, il peut également subir un SDTE.

Enfin, il est à noter que le stress et l’anxiété favorisent ce syndrome. En effet, un chien anxieux aura tendance à manger avec inquiétude et à être sensible aux agitations et aux événements qui l’entourent. Il est donc préférable de laisser l’animal se nourrir dans de bonnes conditions, c’est-à-dire dans le calme et à l’abri du passage.

Il faut savoir que le SDTE touche essentiellement les chiens de grande taille et que certaines races y sont davantage prédisposées que d’autres, notamment celles qui présentent un thorax profond comme le Berger allemand, le Beauceron, le Doberman, le Dogue allemand, le Labrador ou le Saint-Bernard. Malheureusement, le risque augmente avec l’âge et un animal qui développe ces troubles tôt aura tendance à les reproduire plusieurs fois au cours de sa vie ; il nécessitera donc une surveillance accrue.

Quels sont les symptômes de ce trouble ?

Plusieurs symptômes peuvent être observés chez un chien atteint de SDTE. Malheureusement, tous ne se manifestent pas systématiquement de manière claire et en même temps, il est donc possible de détecter le syndrome trop tard selon le contexte. Pourtant, il est important d’être vigilant, car cette affection nécessite une intervention en urgence.

Voici les principaux symptômes du SDTE :

  • Des difficultés respiratoires qui font que l’animal respire très rapidement et se met à haleter ;
  • Le chien est agité, il peut gémir ou pleurer ;
  • Il refuse de se coucher, car son abdomen est douloureux ;
  • Son abdomen est enflé ;
  • Son cœur bat de manière irrégulière ;
  • Il peut saliver abondamment ;
  • Il peut se mettre à essayer de vomir, s’arcbouter comme pour recracher quelque chose qui le gêne ou encore gratter le sol frénétiquement ;
  • Ses muqueuses pâlissent au niveau de la bouche ;
  • L’animal peut s’immobiliser subitement et ne plus réagir à ce qui l’entoure avant de perdre connaissance.

Quoi qu’il en soit, il est recommandé de consulter le vétérinaire le plus proche de toute urgence, et ce dans un délai de 2 à 12 heures pour éviter le décès prématuré de l’animal. Au moindre doute, rendez-vous-y sans attendre que les symptômes soient plus clairs, car la survie de votre chien peut être compromise. En effet, toute lésion qui se forme par la dilation peut être irréversible. N’hésitez pas à appeler votre spécialiste sur la route et à lui faire part de votre suspicion de SDTE. Le praticien pourra ainsi potentiellement anticiper votre arrivée pour permettre une prise en charge immédiate de l’animal.

Il faut savoir que le SDTE est extrêmement grave et que le taux de mortalité est d’environ 30 % chez les animaux détectés à temps. En outre, le vétérinaire devra opérer un animal en état de choc, ce qui complexifie encore l’intervention, même si le chien est conduit tôt chez le vétérinaire.

Est-il possible de traiter la torsion de l'estomac ?

Le seul traitement possible est d’opérer l’animal en toute urgence, sans même perdre du temps à effectuer des examens de diagnostic, d’où l’importance de consulter très vite et de décrire précisément les symptômes observés au vétérinaire ainsi que de lui faire part de votre suspicion.

Dans un premier temps, le vétérinaire placera votre chien sous oxygène et sous perfusion pour l’hydrater et stimuler la relance de la circulation sanguine. Il effectuera ensuite une décompression de l’estomac à l’aide d’une sonde afin de le vider.

Plusieurs analyses sanguines devront être effectuées pour contrôler l’évolution de la nécrose des tissus de l’estomac et déterminer si l’animal a des chances de survie.

Si l’état du chien est stabilisé, le vétérinaire le réopère pour repositionner son estomac. Néanmoins, cette dernière intervention ne garantit pas la survie de l’animal, ni le risque de complications et encore moins les récidives futures.

Votre chien devra rester hospitalisé quelques jours sous surveillance et un traitement médicamenteux sera mis en place. Certains vétérinaires fixent une partie de l’estomac à la paroi pour éviter le risque de récidive, mais la manœuvre n’est pas toujours concluante.

Comment prévenir la torsion de l’estomac ?

Il n’existe pas de traitement spécifique pour éviter une torsion de l’estomac. La seule chose à faire est d’adopter les bons gestes au quotidien et d’agir en urgence si l’animal manifeste un symptôme, voire même en cas de simple doute.

  • Fractionnez la ration quotidienne de nourriture de votre animal en deux, trois ou quatre repas plutôt qu’un seul.
  • Offrez-lui une nourriture saine et de grande qualité, car elle sera plus riche et rassasiante et votre animal aura besoin de moins manger pour être repu.
  • Laissez toujours une gamelle d’eau à votre chien. Il est préférable qu’il boive un peu tout au long de la journée que trop au cours des repas. N’hésitez pas à lui en proposer de temps à autre pour l’inciter à boire correctement, notamment à emporter de l’eau et une gamelle lors de vos promenades pour éviter qu’il ne boive en trop grande quantité en rentrant.
  • Évitez absolument tout effort physique avant un repas et dans les deux à trois heures qui suivent.
  • Votre animal doit manger dans le calme, dans un endroit propre et loin du passage ou de l’agitation pour être plus serein. Évitez aussi la présence d’autres animaux pendant son repas pour ne pas déclencher de compétition ou de stress.
  • Ne dérangez pas votre chien pendant qu’il mange. Laissez-le à son repas, ne lui parlez pas et ne l’appelez pas.
  • Laissez sa gamelle au sol et ne la surélevez pas (ou très légèrement) afin d’éviter qu’il n’avale trop d’air.
  • Si votre toutou est un vorace, investissez dans une gamelle anti-glouton pour l’obliger à prendre son temps.
  • Ne nourrissez pas votre chien pendant une période agitée, comme pendant un orage, une tempête, en présence d’invités nombreux et bruyants ou encore s’il y a des feux d’artifice à proximité. L’anxiété et le stress engendrés peuvent en effet favoriser un SDTE.
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : tqHUYv

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers