Vous êtes ici : Guide de l'assurance pour animaux de compagnie > Assurance Chien > Les maladies du chien > Cancer de la rate chez le chien : symptômes, traitement et prévention

Cancer de la rate chez le chien : symptômes, traitement et prévention

Cancer de la rate chez le chien : symptômes, traitement et prévention

Le cancer de la rate est une maladie répandue chez le chien. Agressive et souvent diagnostiquée tardivement, la tumeur splénique entraîne une souffrance importante chez l’animal et nécessite des soins rapides. Découvrez les caractéristiques de la pathologie, les symptômes à observer, les traitements à envisager et les éventuels modes de prévention.

Comment se caractérise le cancer de la rate chez le chien ?

La rate est un organe qui joue un rôle dans le bon fonctionnement de l’organisme du chien, notamment en renforçant son immunité, en assurant le renouvellement des cellules sanguines, en régulant le métabolisme lipidique et en stockant jusqu’à 20 % du volume sanguin sous forme de globules rouges et de plaquettes. Malgré ses nombreuses missions, elle n’est pas indispensable à la vie du chien qui peut, le cas échéant, s’en dispenser. Une bonne nouvelle, sachant que cette maladie représente 7 % des cancers canins.

On distingue plusieurs types de tumeurs sur cet organe, dites tumeurs spléniques. La moitié sont bénignes, mais faute de soins, elles peuvent s’avérer mortelles, en provoquant une hémorragie interne par éclatement de l’organe. Il est donc indispensable d’opérer systématiquement l’animal.

  • L’hémangiosarcome est la forme la plus courante, mais elle est généralement décelée trop tardivement. En effet, cette atteinte des vaisseaux sanguins spléniques a tendance à se répandre de manière rapide et agressive dans l’organisme pour toucher d’autres organes.
  • Le fibrosarcome prend son origine dans les vaisseaux sanguins, les muscles, les cartilages et autres tissus de soutien du corps.
  • Le lymphome est une forme de tumeur qui est issue de la lymphe.
  • Le léiomyosarcome provient quant à lui des tissus musculaires.

Si aucune cause précise de la maladie n’est encore connue à ce jour, on note que la plupart des chiens touchés sont des adultes âgés de 6 à 10 ans. En outre, certaines races sont plus concernées que d’autres et semblent prédisposées pour des raisons génétiques. C’est le cas du Berger allemand, du Golden retriever, du Caniche ou encore du Labrador.

Quels sont les symptômes du cancer de la rate chez le chien ?

La plupart des symptômes d’une tumeur splénique se manifestent tardivement, ce qui complique le diagnostic de la maladie. Néanmoins, l’animal atteint peut présenter ces signes cliniques :

  • Une splénomégalie, qui est un grossissement important de la rate. Elle s’accompagne souvent d’une distension abdominale si la cavité est victime de saignements.
  • Des douleurs abdominales qui sont constatables par le fait que l’animal ait tendance à étirer ses pattes antérieures au sol tout en relevant l’arrière-train, et ce, en peinant à respirer.
  • Des vomissements plus ou moins intenses.
  • Des diarrhées sanguinolentes.
  • Une grande fatigue.
  • Une anémie, avec une pâleur des muqueuses.
  • Une importante perte de poids et d’appétit.
  • Une hémorragie interne qui entraîne un état de choc dans le pire des cas.

Malheureusement, les symptômes sont souvent décelés trop tard pour espérer sauver l’animal et ils sont le signe d’un stade avancé. Il est donc important de consulter le vétérinaire au moindre doute et d’effectuer la visite de contrôle annuel qui peut permettre au praticien de constater la présence d’une tumeur par le toucher.

En cas de suspicion, le vétérinaire peut confirmer la présence d’une tumeur de la rate en effectuant une échographie de l’organe. Celle-ci permet en effet de constater l’état de la rate et la présence éventuelle de saignements abdominaux ou de métastases dans d’autres organes. La radiographie permet de déceler les cas de métastases pulmonaires. Enfin, un bilan sanguin permet d’affiner le diagnostic. Seule l’analyse de la tumeur après extraction ou par ponction permettra de la caractériser comme étant maligne ou bénigne.

Comment traiter le cancer de la rate ?

Le seul traitement connu à ce jour pour faire face à une tumeur splénique est la chirurgie, que celle-ci soit maligne ou bénigne. Il s’agit d’une opération qui consiste à retirer la totalité de l’organe, la splénectomie. Cette dernière n’impacte pas directement la survie de l’animal, puisqu’il peut vivre sans son organe. En revanche, si lors de l’opération, le vétérinaire constate la présence de métastases dans d’autres organes, il conseillera d’effectuer une chimiothérapie. Néanmoins, le pronostic vital est toujours engagé, raison pour laquelle il est essentiel d’agir au plus vite.

Il faut savoir que cette maladie n’est pas sans conséquence. Si la tumeur est bénigne et que l’animal a été opéré tôt, il se remet généralement bien. Si la tumeur est maligne, mais que l’opération est effectuée avant la formation des saignements abdominaux, l’animal peut vivre environ 3 mois, voire 6 à 7 mois en cas de chimiothérapie postopératoire. En revanche, si la maladie est décelée trop tard, le vétérinaire préconise généralement l’euthanasie rapide du chien pour lui épargner une grande souffrance. Il faut savoir que seuls 3 chiens sur 10 en moyenne survivent plus d’un an après une opération.

Est-il possible de prévenir le cancer de la rate chez le chien ?

À ce jour, il n’existe pas de mode de prévention du cancer de la rate chez le chien. En effet, en l’absence de connaissance des causes de la maladie, il n’est pas possible de la prévenir. En revanche, le vétérinaire préconise généralement une surveillance accrue des races dites à risque et un contrôle annuel par palpation lors d’une visite. Bien évidemment, en cas de doute, il est conseillé d’effectuer les examens complémentaires nécessaires puis les soins qui s’avèrent indispensables pour assurer la survie de l’animal.

En parallèle, il est recommandé de veiller à l’hygiène de vie de son chien en lui apportant une alimentation variée, équilibrée et de qualité, en lui permettant de se dépenser régulièrement et en veillent sur sa santé par la prévention antiparasitaire, la vaccination et la visite de contrôle annuelle.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

2 commentaires

Écrit par Nath le 19/03/2020 à 06h32

Mon chien labrador croisé griffon de 12 ans,mon compagnon de vie,qui était en pleine forme jusqu'à samedi 14 mars soir, tout à coup il se lève reste figé, j'ai du le porter, il n'a pas mangé ni bu ne se lever plus, n'arrivez plus à se déplacer.

Dimanche direction vétérinaire d'urgence et la le diagnostic est tombé, tumeur de la rate certainement cancéreuse qui à éclaté son abdomen était rempli de sang, le foie était touché. C'était soit l'opérer avec un gros risque qu'il ne se réveille pas et il aurait souffert, soit l'euthanasie... il était dans un état de choc... J'ai décidé de le faire partir pendant que j'étais a ces côtés. Ca fait 3 jours et j'en suis malade c'est trop dure. Je pleure sans arrêt, il me manque atrocement !

Écrit par Josee le 18/04/2020 à 16h03

Ma petite Loulou une belle pommie blanche est décédée mercredi le 15 avril de métastases au foie suite à une cancer sarcome stromal de la rate très agressif. C'est un cancer incidieux. Elle était suivie en médecine interne à DMV Lachine pour un problème digestif et de foie lorsque le cancer a été diagnostiqué. Elle a subi une chirurgie. La chirurgie s'est bien passée et ma petite Loulou est redevenue en forme. Je croyais qu'elle était guérie. Elle a subi 5 traitements de chimio. Malheureusement, après le 3e traitement la situation a commencé à ce dégrader. Les métastases au foie sont apparues.

Malgré des examens au véto et analyses sanguines à chaque année on a pas trouvé son problème. Par contre, je suggère aux propriétaires d'animaux de compagnie que lorsque un résultat d'analyse sanguine démontre une anémie sévère il faut rapidement investiguer du côté de la rate.

Les examens et les traitements pour les chiens vieillissants sont très chers. Pour soigner Loulou ça nous a coûté 15 000$ pour la garder avec nous 5 mois de plus. Suggestion prendre des assurances pour les soins de santé. Quand les chiens sont jeunes on ne s'en sert pas souvent mais quand les chiens sont viellissant ce n'est plus la même chose.

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : JFAecG

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers