Vous êtes ici : Guide de l'assurance pour animaux de compagnie > Assurance Chat > Les maladies du chat > Faire euthanasier son chat : pourquoi, quand, comment ?

Faire euthanasier son chat : pourquoi, quand, comment ?

Faire euthanasier son chat : pourquoi, quand, comment ?

Faire euthanasier son chat est toujours une décision difficile, mais elle permet souvent de soulager l’animal lorsqu’il souffre sans espoir de guérison ou en raison de son âge avancé. Cet acte médical légal est régi par la loi et ne peut être pratiqué que par un vétérinaire, avec l’accord du maître puisque celui-ci est le seul décisionnaire. S’il est recommandé d’en discuter au préalable avec son praticien habituel, l’euthanasie est une pratique très encadrée et qui se déroule en plusieurs étapes. Pourquoi la pratiquer ? Quand faut-il s’y résoudre ? Comment se déroule-t-elle ? Nos réponses dans ce dossier.

Pourquoi faire euthanasier son chat ?

Si c’est au propriétaire du chat de prendre la décision finale d’euthanasier ou non son animal, ce sujet ne doit pas être abordé à la légère et il doit être discuté avec le vétérinaire afin de faire un choix justifié et fondé.

Les raisons qui peuvent conduire à l’euthanasie d’un chat sont diverses. Il peut s’agir d’un animal âgé en fin de vie ou d’un animal atteint d’une maladie incurable et souffrant, pour lequel cette solution est un moyen d’abréger des souffrances inutiles. Mais l’euthanasie peut également être un recours en cas de protection, comme dans le cas de chats agressifs en raison d’une maladie incurable qui perturbe leur comportement ou d’animaux atteints de pathologies contagieuses graves qui peuvent contaminer d’autres chats, d’autres espèces ou même l’homme.

L’euthanasie ne se pratique donc pas à la légère. C’est un acte qui doit être discuté et justifié médicalement.

Il est toutefois à noter que l’euthanasie de convenance est légale en France. Elle est demandée par certains propriétaires pour des motifs médicaux ou personnels, notamment par manque de moyens pour s’occuper du chat, suite à une mutation, pour un chat non désiré ou qui présente un comportement difficile à supporter pour ses propriétaires, etc. Si cette pratique interdite dans plusieurs pays d’Europe soulève des questions éthiques, elle reste un sujet de débat que certains spécialistes refusent d’effectuer, mais elle est autorisée par la loi.

Quand faire euthanasier son chat ?

Décider de faire euthanasier son chat est une décision très difficile pour un maître. Cette épreuve est terrible et conduit à une séparation définitive provoquée par une décision humaine. C’est un acte que certains peuvent mal vivre et se reprocher, raison pour laquelle il est toujours recommandé d’en discuter au préalable avec son vétérinaire, qui connait l’animal et qui peut guider au mieux son propriétaire vers ce qui est le plus profitable au chat. Toutefois, si le praticien est là pour informer, pour expliquer ce que ressent le chat, les problématiques auxquels le maître s’expose sans cette intervention et les souffrances qu’endure l’animal, seul le propriétaire peut prendre la décision finale.

S’il n’existe pas de bon moment pour le maître pour valider cet acte, l’euthanasie peut être pratiquée à certains moments qui s’avèrent plus favorables pour l’animal. En effet, décider de mettre fin à sa vie ne doit avoir pour objectif que de lui épargner des souffrances inutiles et insoignables.

Lorsque le chat est atteint d’une maladie incurable ou s’il souffre en raison de son grand âge, il est préférable de recourir à l’euthanasie avant que ses souffrances soient trop importantes ou avant que le handicap se manifeste. Le chat peut ainsi partir avec sérénité, sans douleur évitable. Toutefois, inutile d’agir trop tôt, alors que l’animal a encore de beaux jours devant lui.

L’euthanasie peut également être pratiquée lorsqu’il n’est plus possible de soulager l’animal, c’est-à-dire au stade ultime de la maladie ou de ses souffrances, alors que rien ne peut plus l’aider et que sa santé se dégrade jour après jour.

Dans tous les cas, lorsqu’un chat est incapable de manger, de boire ou de se lever et qu’il ne peut vivre qu’assisté, il est temps d’envisager une euthanasie et d’en parler avec son vétérinaire. Sachez qu’un chat qui s’isole ou qui se cache de ses propriétaires est un animal qui s’attend à mourir. Il peut être temps d’abréger ses souffrances.

Comment se passe l’euthanasie du chat ?

L’euthanasie du chat est régie par une procédure spécifique que le vétérinaire peut adapter selon l’urgence de la situation, l’état de santé de l’animal et l’éventuelle présence du maître lors de l’opération. Quoi qu’il en soit, la procédure se décline en plusieurs étapes.

  • Le vétérinaire administre au chat un tranquillisant ou un produit anesthésiant au moyen d’une injection. Ceci permet à l’animal de s’apaiser puis de s’endormir. Lorsque le maître est présent, c’est le moment pour lui de faire ses adieux à son chat et de le câliner.
  • Une fois le chat endormi, le vétérinaire lui administre le produit qui conduit à un arrêt cardiaque et respiratoire, provoquant le décès du chat. Selon les circonstances, s’il y a un risque que l’injection soit douloureuse malgré le sommeil du chat, le praticien peut effectuer une injection de produit anesthésiant au préalable pour éviter d’inutiles souffrances.

Le maître peut être présent lors de l’endormissement de son chat ou tout au long de la procédure. Toutefois, il n’est nullement obligé d’être auprès de l’animal, notamment s’il ne peut maîtriser son stress ou sa tristesse, car le chat les perçoit et peut mal vivre cet instant. Certains propriétaires ont besoin d’accompagner leur chat dans ces derniers moments de sa vie pour faire leur deuil, d’autres ressentent au contraire le besoin de se retirer. Quoi qu’il en soit, si beaucoup de chats partent en paix, il arrive que certains miaulent, s’agitent ou convulsent, ce qui peut être choquant pour leur propriétaire.

Il est à noter que si l’euthanasie est généralement pratiquée en clinique vétérinaire, elle peut être effectuée à domicile. Cette solution limite le stress de l’animal comme de ses propriétaires, mais elle n’est pas toujours souhaitée.

Dans tous les cas, c’est le vétérinaire qui se charge ensuite du corps du chat. Il effectue lui-même les démarches nécessaires pour la crémation avec l’entreprise crématoire, qu’il s’agisse d’une incinération commune ou individuelle. Les cendres du matou seront ensuite remises à son propriétaire via le vétérinaire, s’il le désire.

Si certains maîtres souhaitent enterrer leur animal dans leur jardin, ils sont soumis à certaines contraintes. Cette procédure n’est pas permise par toutes les communes, raison pour laquelle il est impératif de se renseigner auprès de la mairie. Sachez toutefois qu’il est interdit de jeter le corps du chat à la poubelle ou de s’en débarrasser dans la nature, sous peine d’amende.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : YaV4SW

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers