Vous êtes ici : Guide de l'assurance pour animaux de compagnie > Assurance Chat > Les maladies du chat > La toux chez le chat : pourquoi mon chat tousse ?

La toux chez le chat : pourquoi mon chat tousse ?

La toux chez le chat : pourquoi mon chat tousse ?

Chez le chat, la toux n’a rien de normal. Si vous constatez que votre chat tousse, cela peut être dû à un grand nombre de facteurs plus ou moins graves. Il est indispensable d’agir sans attendre et de bien observer le comportement de votre animal afin de guider le diagnostic du vétérinaire. Découvrez les causes possibles de la toux chez le chat, les signes à observer et les bons gestes à effectuer pour préserver le bien-être de votre petit félin.

Les causes de la toux chez le chat

Lorsqu’un chat tousse, ce n’est pas une situation normale. Plusieurs facteurs peuvent être en cause et présenter des origines et des conséquences plus ou moins graves. En effet, un chat peut tousser de manière volontaire ou contre son gré pour de multiples raisons.

La toux provoquée par une boule de poils

Le chat fait sa toilette en se léchant et il avale à cette occasion des poils morts. Ceux-ci s’accumulent dans son estomac et forment une boule plus ou moins grosse que l’on nomme trichobézoard. Ces boules ont tendance à irriter l’appareil digestif de l’animal qui cherche alors à les éliminer en se faisant tousser pour vomir.

La toux provoquée par un corps étranger

Comme dans le cas de la boule de poils, le chat peut être gêné par un corps étranger qu’il a ingéré. Insectes, poussières, saletés, débris, aiguilles, brindilles… tous ces objets et bien d’autres peuvent provoquer une irritation de l’appareil digestif et pousser le chat à tousser pour les évacuer. Ne négligez pas cette situation, car il est impératif de retirer au plus vite un objet coincé dans la trachée du chat afin d’éviter qu’il s’étouffe.

La toux provoquée par une allergie

Comme l’homme, le chat peut développer des allergies à certains facteurs de son environnement. Poussières, pollen, produits chimiques, fumée de cigarette, acariens… ils sont sensibles aux mêmes allergènes que nous. Or, lorsque ceux-ci pénètrent dans l’appareil respiratoire du chat, celui-ci peut se mettre à tousser ou à éternuer.

La toux provoquée par un parasite

Certains parasites peuvent pénétrer l’appareil respiratoire du chat et s’y développer. Il n’est pas rare que leur présence favorise la survenue de maladies respiratoires, dont certaines peuvent être très graves. On peut citer la toxoplasmose, la larva migrans cutanée, l’aelurostrongylose ou encore la dirofilariose. Les parasites peuvent également être des champignons. Dans tous les cas, ces bactéries et champignons sont responsables d’affections respiratoires et provoquent des épisodes de toux plus ou moins intenses.

La toux provoquée par l’asthme ou la bronchite allergique chronique

L’asthme chez le chat peut provoquer de fortes crises de toux et perturber la respiration naturelle de l’animal.

La toux provoquée par le coryza

Cette maladie virale très contagieuse provoque une infection de l’appareil respiratoire qui entraine plusieurs symptômes, dont la toux, mais aussi les éternuements et les écoulements de pus au niveau des yeux et du nez.

La toux provoquée par la bronchite, la pharyngite, la laryngite ou la trachéite

Le chat qui souffre de l’une de ces affections présente une toux d’irritation sèche, forte et rauque.

La toux provoquée par un œdème pulmonaire et une insuffisance cardiaque

Un œdème pulmonaire peut être provoqué par une infection bactérienne, une intoxication ou une insuffisance respiratoire. Or, l’œdème pulmonaire entraine des crises de toux chez le chat. Quant à l’insuffisance cardiaque, elle est à l’origine d’une toux rauque, sèche et bruyante.

La toux provoquée par une tumeur de l’appareil respiratoire

Une ou plusieurs tumeurs peuvent se développer dans l’appareil respiratoire du chat ou avoir une autre origine et s’y métastaser. S’ensuit une toux plus ou moins forte et irritante.

Quels gestes faire lorsque votre chat se met à tousser ?

Nous l’avons dit, la toux chez le chat n’est pas naturelle et cache un problème plus ou moins grave. De la simple gêne due à la présence d’une boule de poils à la tumeur de l’appareil respiratoire, de nombreux facteurs peuvent être en cause. Pour mieux identifier l’origine de la toux de votre animal et savoir comment agir, il est recommandé de surveiller les signes cliniques suivants :

  • S’agit-il d’une toux sèche ou grasse ?
  • Quelle est sa régularité, sa fréquence, son intensité, quand survient-elle ?
  • Votre chat tousse-t-il une fois ou par crises ?
  • Semble-t-elle apparaitre à la suite d’un événement particulier ?
  • Observez-vous d’autres symptômes lors des crises et en dehors de celles-ci ?

Ces éléments sont importants et doivent vous interroger. Rapportez-les ainsi que toute autre observation à votre vétérinaire afin de l’aider à établir son diagnostic. En effet, il se peut que votre animal ne tousse pas lors de la consultation, ce qui complexifie l’identification du facteur en cause.

Dans tous les cas, ne restez jamais sans agir dès que votre chat tousse, puisqu’il ne s’agit pas d’un comportement normal. Si vous constatez que la situation ne s’améliore pas en 48 heures, voire qu’elle s’aggrave en l’espace de 24 heures, consultez sans attendre votre praticien et faites-lui part de ce que vous avez observé. Toutefois, si la toux s’accompagne de symptômes graves, comme des troubles respiratoires, rendez-vous aussitôt chez le vétérinaire le plus proche. La survie de votre chat peut être compromise sans une intervention urgente et immédiate.

Le vétérinaire examine votre animal à la recherche d’autres symptômes, voire de problématiques cardiaques, respiratoires ou autres. Selon ce qu’il observe, il peut pratiquer une radiographie thoracique ou une échographie pour approfondir l’examen et identifier le facteur en cause. Si votre chat éternue ou présente des yeux ou un nez larmoyants ou purulents, il peut en prélever un peu de mucus pour analyse.

Une analyse de sang, une analyse des selles, un électrocardiogramme, un scanner ou une ponction sont des examens complémentaires possibles selon ce que le vétérinaire observe. Ceci peut lui permettre d’identifier la cause de la toux ou d’en écarter certains facteurs.

Selon le résultat de ces différents examens, le praticien pourra ensuite mettre en place un traitement adapté. Antibiotiques, anti-inflammatoires, corticoïdes, antiparasitaires, voire intervention chirurgicale… plusieurs traitements sont possibles selon l’origine de la toux.

Dans tous les cas, pour aider le praticien à effectuer le bon diagnostic, n’hésitez pas à lui faire part de tout ce que vous aurez observé chez votre animal.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 8JQiBN

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers