Vous êtes ici : Guide de l'assurance pour animaux de compagnie > Assurance Chat > Les maladies du chat > Les vers chez le chat : symptômes, traitement et prévention

Les vers chez le chat : symptômes, traitement et prévention

Les vers chez le chat : symptômes, traitement et prévention

Les vers sont des parasites fréquents chez le chat. On distingue les vers plats et les vers ronds. Leur présence dans l’organisme du chat peut avoir de graves conséquences sur sa santé, raison pour laquelle il est important de veiller à bien le vermifuger régulièrement et à consulter le vétérinaire en cas d’infestation. Découvrez les symptômes à surveiller, la prévention à mettre en place, les traitements possibles ainsi que les bons gestes à adopter pour protéger votre petit compagnon au quotidien.

Qui sont les vers présents chez le chat ?

Chez le chat, on peut rencontrer deux catégories de vers : les vers ronds et les vers plats.

Les vers ronds

Les vers ronds sont les plus fréquents. Ils peuvent infester les chatons d’une chatte en gestation ou d’une mère allaitante. Ces vers sont mauvais pour la santé, car ils se nourrissent dans l’organisme du chat. Longs d’une vingtaine de centimètres en moyenne, ils provoquent des diarrhées, des vomissements, des ballonnements, des constipations et autres troubles digestifs, mais également une grande fatigue et parfois des atteintes neurologiques et des retards de croissance.

Parmi ceux-ci, on peut citer les ascaris, des endoparasites transmis par le lait maternel aux chatons, mais aussi les trichocéphales et les ankylostomes.

Les vers plats

Ces grands vers peuvent atteindre 80 cm de long et se décomposent en plusieurs segments contenant des œufs. Ils contaminent le chat lorsque celui-ci ingère une puce en faisant sa toilette ou des aliments crus ou pas assez cuits, notamment la viande et le poisson. Ils provoquent également des diarrhées, mais surtout une grande fatigue et un affaiblissement général couplé à une perte de poids, car ils se nourrissent des nutriments avalés par le chat avant même que l’organisme de ce dernier ne les ait assimilés. Le fait que le vers se nourrisse ainsi au détriment du chat provoque d’importantes carences en nutriments essentiels.

Les ténias, ou vers solitaires, sont des vers plats qui se démultiplient et se fragmentent en plusieurs morceaux afin de coloniser l’organisme du matou infecté.

Quels sont les symptômes en cas de contamination du chat par des vers ?

Lorsqu’un chat est contaminé par des vers, il peut présenter les symptômes suivants :

  • Des vers dans les selles et autour de l’anus : lorsqu’un chat est infesté de vers, il n’est pas rare de voir de petits points blancs se tortiller dans ses selles ou des parasites accrochés dans le poil autour de l’anus. Parfois, on ne les remarque pas dans les selles, mais celles-ci sont noires, brillantes ou tachées de sang, signe de leur présence.
  • Une grande fatigue : un chat fatigué, abattu, qui manque d’entrain ou qui ne veut pas jouer peut être contaminé par les vers. L’animal a alors tendance à s’isoler davantage pour dormir. Attention toutefois, car ce symptôme peut également cacher une maladie grave.
  • Une perte d’appétit et de poids : la présence de vers peut couper l’appétit du chat, voire provoquer un amaigrissement en cas de vers plats, puisque ceux-ci se nourrissent au détriment de l’animal. Quoi qu’il en soit, ces signes sont anormaux. S’ils ne résultent pas de la présence de vers, consultez le vétérinaire au-delà de 48 heures, car ils peuvent être le signe d’une grave maladie.
  • Un ventre gonflé : la présence des vers peut faire enfler le ventre du chat et le rendre dur au toucher. C’est une situation fréquente chez les chatons. Ce gonflement peut être accompagné de ballonnements.
  • Des diarrhées et vomissements : la présence de vers dans l’organisme du chat provoque très souvent des diarrhées, car ils irritent son appareil digestif. Les vomissements sont également fréquents et des épisodes de constipation peuvent survenir.
  • Une pâleur des muqueuses : comme les vers se nourrissent dans l’organisme du chat et à son détriment, ils le privent des nutriments essentiels à sa bonne santé. Il n’est donc pas rare que les muqueuses au niveau de la bouche du matou pâlissent.
  • Un pelage terne : les carences en nutriments provoquent également des effets sur le pelage qui devient terne et rêche, voire qui tombe.

Au moindre symptôme suspect, consultez votre vétérinaire sans attendre. En effet, la présence de vers n’est pas sans conséquence sur la santé du matou. Il est important de mettre rapidement un traitement adapté en place. Plus la prise en charge sera précoce, moins les soins seront longs et coûteux.

Quel traitement et quelle prévention contre les vers chez le chat ?

Le traitement et la prévention des vers chez le chat reposent sur les mêmes produits. Pour ce faire, il est impératif de traiter son chat à l’aide de vermifuges et d’antiparasitaires de manière préventive et curative.

En mettant très tôt en place le programme de vermifugation, l’animal est préservé de tout risque de développement de vers et évite la contamination des humains qui font partie de son environnement. Il faut savoir que certains chats sont plus sensibles et qu’ils développeront plus de vers que les autres. Un traitement régulier est donc indispensable.

Quelle fréquence pour le vermifuge ?

Un chaton doit être vermifugé tous les mois à partir de l’âge de 2 semaines et jusqu’à l’âge de 6 mois. Un chat adulte doit être vermifugé 2 à 4 fois par an. L’administration du traitement doit être régulièrement espacée pour être efficace, c’est-à-dire tous les 3, 4 ou 6 mois. En revanche, les chattes gestantes doivent être vermifugées comme les chatons, mais aussi quelques jours avant la mise bas et deux semaines après celle-ci.

Quel vermifuge donner à son chat ?

Le vermifuge existe sous plusieurs formes :

  • Les comprimés : ces traitements fonctionnent par prise orale pour une action rapide, efficace et globale.
  • Les pipettes : à déposer dans le cou, entre les omoplates, le produit se répand dans le pelage du chat pour le protéger contre les vers.
  • Les pâtes appétentes : plus rares, ces pâtes se donnent au chat grâce à une seringue doseuse.

Achetez votre produit en pharmacie ou chez votre vétérinaire, mais pas en grande surface, car les traitements ne sont pas efficaces ou trop agressifs pour l’animal. Il est impératif de bien respecter les besoins uniques de votre chat, mais aussi son âge et son poids.

Les bons gestes pour réduire le risque de contamination

Pour éviter une contamination de votre chat et des membres du votre foyer, voici les bons gestes à adopter :

  • Lavez-vous toujours les mains avoir nettoyé le vomi de votre chat ou ses selles.
  • Lavez-vous les mains après avoir caressé votre chat s’il est contaminé par les vers et évitez le contact avec vos enfants.
  • Les chats ont tendance à faire leurs besoins dans le sable. Soyez vigilant si vos enfants jouent dans un bac à sable.
  • Ne donnez pas de viande ou de poisson crus ou peu cuits à votre chat.
  • Pensez à le vermifuger régulièrement.
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : h6VvMq

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers