Vous êtes ici : Guide de l'assurance pour animaux de compagnie > Assurance Chat > Les maladies du chat > Le syndrome du tigre chez le chat : symptômes, traitement et prévention

Le syndrome du tigre chez le chat : symptômes, traitement et prévention

Le syndrome du tigre chez le chat : symptômes, traitement et prévention

Impressionnant et soudain, le syndrome du chat se manifeste par une agressivité et une violence subite du chat envers son maître. Cette affection n’est pas à prendre à la légère, car l’animal peut être une source de danger pour ses proches et pour lui-même. Découvrez les facteurs en cause, les signes de la maladie, les traitements possibles et les moyens de prévention à votre disposition.

Qu’est-ce que le syndrome du tigre chez le chat ?

Le syndrome du tigre est le fait qu’un chat au comportement habituellement affectueux et doux se transforme soudainement et sans raison apparente en animal violent et qu’il fasse preuve d’agressivité envers son maître. Le matou devient subitement dangereux et rien ne permet de le raisonner lorsqu’il est en crise. Ce comportement agressif, qui le pousse à griffer, à mordre, à miauler fortement et à feuler n’a rien d’anodin ; l’animal n’est plus en capacité de se contrôler et il peut présenter un danger pour lui-même et pour ses proches. En effet, il peut tout à coup lacérer les bras, les jambes et le visage de sa victime à coups de griffes. Toutefois, inutile de s’en débarrasser pour autant ! Il existe des solutions simples pour que votre matou retrouve sa douceur et sa bonne humeur habituelles.

Quelles sont les causes du syndrome du tigre ?

Même si l’animal semble devenir fou sans raison, le syndrome du tigre n’est pas sans cause. Plusieurs facteurs peuvent en être à l’origine.

  • La faim : la faim est la principale raison. En effet, le chat domestique est livré au bon vouloir de son maître pour se nourrir. Ainsi, si vous ne lui fournissez pas une alimentation qui réponde à ses besoins, si les quantités viennent à manquer ou si vous modifiez ses habitudes, le stress engendré peut suffire à déclencher une crise. L’animal, perturbé, se montre alors agressif et exprime sa frustration par la violence. Il est donc important d’apporter à votre chat une alimentation saine, équilibrée et répondant à ses besoins.
  • L’ennui : le manque d’activité peut être une source d’angoisse pour un chat.
  • La peur : lorsqu’un chat a peur, il a tendance à fuir pour se protéger. S’il ne peut échapper à la source de son stress, il peut se montrer agressif pour faire face au danger.
  • Le stress : le chat est une victime du stress comme nous autres humains, d’autant plus qu’il est très routinier. Tout changement dans son environnement et dans ses habitudes peut le perturber au point de le stresser et de l’angoisser. Pour évacuer le trop-plein d’émotions qui l’assaillent, il peut alors se montrer subitement agressif.
  • L’irritabilité : le chat est tolérant, mais il a besoin que son désir de tranquillité soit respecté. Laissez-le en paix lorsqu’il le souhaite afin d’éviter qu’il se montre agressif pour réclamer son droit.
  • Le jeu : le chat mordille et peut sortir les griffes lorsqu’il joue, mais sa mère lui a enseigné à contrôler sa force pour ne pas blesser. Certains chats se laissent emporter par le plaisir du jeu et peuvent avoir des difficultés à se contrôler, d’autres se montrent agressifs lorsque vous mettez fin à la partie.

D’ordre général, lorsqu’un chat est sevré trop précocement, il n’a pas acquis auprès de sa mère les bases de la sociabilité et d’un comportement sain. En conséquence, on note que la majorité des chats victimes du syndrome du tigre sont des animaux sevrés trop tôt ou dont le sevrage n’a pas été correctement effectué.

Quels sont les symptômes syndrome du tigre chez le chat ?

Le syndrome du tigre se manifeste par une agressivité soudaine chez un chat habituellement calme, doux et affectueux. Il peut se comporter ainsi dans les situations évoquées précédemment, que la raison vous semble apparente ou non.

L’animal en crise s’attaque soudainement à son maître et cherche à mordre et/ou griffer les parties visibles de son corps, comme ses jambes, ses bras et mains ou son visage. Il est important de se protéger au plus vite en s’isolant de l’animal et en le laissant se calmer, car les blessures peuvent être graves chez le maître comme chez le chat.

Comment traiter la pathologie ?

Le syndrome du tigre n’est pas une fatalité et peut tout à fait être soigné. Toutefois, il est nécessaire de consulter le vétérinaire. Celui-ci peut vous orienter vers un comportementaliste ou confirmer lui-même le diagnostic. Consultez sans attendre, dès les premiers signes afin de ne pas laisser la situation s’installer et s’aggraver.

Si le facteur à l’origine du syndrome du tigre est identifié, faites en sorte d’y remédier en adoptant les bons gestes. Apportez à votre petit félin une nourriture saine, équilibrée et de qualité, qu’il apprécie. Évitez de modifier ses habitudes alimentaires et servez-lui ses repas à heure fixe ou en continu s’il sait se rationner seul. Ne limitez pas trop les quantités, il faut répondre aux besoins de votre chat sans vous fier nécessairement aux rations standards – sans abus bien évidemment.

Consacrez-lui du temps pour le jeu et laissez-lui des jouets avec lesquels il peut s’occuper seul si vous vous absentez régulièrement. Vous éviterez ainsi l’ennui et instaurerez une relation saine avec votre animal. Respectez ses besoins, laissez-le tranquille lorsqu’il s’isole ou dort et permettez-lui de dormir et de faire ses besoins dans un environnement propre, serein, calme et à l’abri du passage et des courants d’air.

Pour soigner les chats atteints du syndrome du tigre à un stade avancé, le vétérinaire peut vous prescrire des traitements à base de calmants. Le suivi d’une thérapie avec un comportementaliste est également une solution.

Est-il possible de prévenir le syndrome du tigre ?

Il est possible de prévenir le syndrome du tigre chez le chat en respectant ses besoins. Nous l’avons vu, plusieurs facteurs sont en cause dans le cadre de cette affection, et tous peuvent être traités et résolus relativement facilement, et avant que la situation s’installe.

Veillez à apporter une alimentation saine à votre chat, jouez avec lui et respectez ses désirs et ses besoins. Si votre animal a été sevré trop précocement, soyez doublement vigilant, car ce type de comportement est plus fréquent chez les chats qui n’ont pas bénéficié de l’éducation de leur mère.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

1 commentaire

Écrit par Alexandra le 09/04/2020 à 15h47

Depuis 3 jours mon chat est devenu meconnaisable, fait des bruit bizarre et me saute dessus a me griffer jusqu'au sang. Habituellement elle est tres caline et toujours collé a moi c'est comme si c'était un nouveau chat. J' ai tout essayé mais des qu'elle me voit, elle devient folle et m'attaque. Le veto m'a dit aujourdhui de ne pas la rationner et de lui rendre les coup quand elle m'attaque. Elle est sous zilkene mais je ne crois pas que ce sera sufisant. Je suis désemparé je l'aime tellement....

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : zrNDgE

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers