Vous êtes ici : Guide de l'assurance pour animaux de compagnie > Assurance Chat > Les maladies du chat > Otite chez le chat : symptômes, traitement et prévention

Otite chez le chat : symptômes, traitement et prévention

Otite chez le chat : symptômes, traitement et prévention

L’otite féline est une inflammation du conduit auditif qui peut être plus ou moins profonde selon la forme qu’elle revêt. Ses origines sont multiples et ses symptômes nombreux, ce qui permet au propriétaire de l’animal d’être rapidement alerté de l’état de santé de son petit compagnon et de consulter rapidement le vétérinaire pour mettre en place un traitement adapté le plus tôt possible. Faisons le point sur les formes de la maladie, les signes cliniques à observer, les traitements à mettre en place et les bons gestes de prévention à adopter.

L’otite chez le chat : une pathologie aux formes multiples

Chez le chat, l’otite est une inflammation de l’oreille qui peut revêtir plusieurs formes. On distingue en effet l’otite externe, l’otite moyenne et l’otite interne.

L’otite externe

La forme externe de l’otite est la plus répandue. Il s’agit d’une inflammation localisée au niveau du tympan et du conduit auditif externe de l’oreille du chat. Cette forme de la maladie peut avoir des origines multiples puisqu’il peut s’agir d’une réaction à un simple traumatisme comme une griffure, une morsure, une blessure ou un défaut de nettoyage ou bien de la survenue d’une maladie plus ou moins grave. En effet, certaines pathologies comme des maladies auto-immunes, des polypes ou des tumeurs peuvent provoquer des otites externes.

À noter que ces inflammations peuvent également être déclenchées par la présence de parasites comme des acariens responsables de la gale ou encore des bactéries et des champignons.

L’otite moyenne

L’otite moyenne est plus profonde que l’otite externe et touche la trompe d’Eustache et la bulle tympanique. Ce type d’otite touche essentiellement les animaux porteurs du virus du sida du chat ou souffrant de leucose. Néanmoins, certaines affections à l’origine d’une otite externe peuvent également entrainer une otite moyenne.

L’otite interne

Cette otite profonde est la moins fréquente et peut être causée tout simplement par une otite externe ou une otite moyenne non soignée ou mal traitée, ou par une infection virale d’autre forme.

Quels sont les symptômes de la pathologie ?

Quelle que soit la forme de l’otite, le chat atteint par cette inflammation auriculaire présente plusieurs symptômes significatifs :

  • Gêné par l’inflammation, il a tendance à se gratter l’oreille de manière répétée avec ses pattes, à agiter la tête ou à la pencher du côté qui le perturbe.
  • La zone est sensible au toucher pour l’animal, mais certains chats éprouvent le besoin de se frotter l’oreille au sol, au mur ou sur un objet.
  • À force de se gratter, l’animal peut provoquer de petites plaies au niveau du pavillon de son oreille infectée. La peau peut être rouge et perdre ses poils.
  • L’animal est plus irritable, plus agressif, souvent plus distant en raison de la douleur.
  • Il n’est pas rare que l’oreille infectée dégage une mauvaise odeur.
  • Le chat entend souvent moins bien à cause de l’infection.
  • Il peut avoir des difficultés à ouvrir la gueule et à déglutir à cause de la douleur.
  • Le chat malade d’une otite peut perdre l’appétit.

Néanmoins, lorsqu’un chat souffre d’une otite interne, il peut présenter des signes cliniques plus discrets, mais aussi plus inquiétants, notamment une perte de l’équilibre, des mouvements oculaires saccadés et des positions anormales de ses pupilles ou de ses paupières.

Dans ce cas comme dans les autres, il est indispensable de consulter le vétérinaire le plus tôt possible afin de mettre en place un traitement adapté. Plus l’animal sera en pris en charge tôt, plus le traitement sera court et léger, et moins le risque d’aggravation sera important.

Comment traiter l’otite chez le chat ?

Pour confirmer le diagnostic de l’otite et en identifier clairement la forme et l’origine en vue de mettre en place un traitement adapté, le vétérinaire doit réaliser quelques examens. Il peut notamment prélever du cérumen ou du pus le cas échéant pour l’analyser, réaliser une otoscopie du conduit auditif pour visualiser d’éventuelles anomalies, pratiquer un examen sanguin ou d’imagerie (radiographie, écographie, scanner, IRM), etc.

En fonction de la forme de l’otite, de son origine et de son degré d’avancement, le vétérinaire proposera un traitement adapté qui peut être un antibiotique, un anti-inflammatoire, mais aussi un antiparasitaire en cas d’origine parasitaire ou un antifongique en cas de champignon.

En revanche, si l’otite est provoquée par une tumeur ou un polype, il sera nécessaire d’opérer l’animal.

Est-il possible de prévenir l’inflammation auriculaire ?

Il n’existe pas de vaccin ou de traitement préventif contre l’otite chez le chat. Seule une bonne hygiène auriculaire est recommandée, mais aussi, plus globalement une bonne hygiène de vie. Veillez à nettoyer régulièrement les oreilles de votre chat avec une lotion adaptée vendue en animalerie ou par votre vétérinaire, ou avec un simple coton humidifié d’eau tiède. Ne nettoyez jamais ses oreilles avec un coton-tige, vous ne feriez que repousser les sécrétions dans le conduit et favoriseriez ainsi la survenue d’otites et autres inflammations auditives.

En parallèle, veillez au bien-être de votre chat en lui offrant une alimentation de qualité, un accès en extérieur ou des jouets pour qu’il se dépense quotidiennement et permettez-lui de vivre dans un environnement sain.

 
 

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : V6f6LM

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers

  • Comment donner un médicament à son chat ? Comment donner un médicament à son chat ? Il n’est pas toujours facile de donner un médicament à son chat. Pourtant, cette action est souvent nécessaire pour le soigner. Il est vrai que nos matous sont rarement coopératifs dans ces...
  • Quels sont les principaux cancers du chat ? Quels sont les principaux cancers du chat ? Un chat peut être atteint de nombreuses formes de cancers. Les tumeurs sont en effet malheureusement fréquentes, qu’elles soient bénignes ou malignes, mais un cancer évoluera différemment...