Vous êtes ici : Guide de l'assurance pour animaux de compagnie > Assurance Chien > Les maladies du chien > Otite chez le chien : symptômes, traitement et prévention

Otite chez le chien : symptômes, traitement et prévention

Otite chez le chien : symptômes, traitement et prévention

L’otite du chien est une maladie similaire à celle contractée par le chat et par l’homme. En revanche, chez nos amis les toutous, elle peut revêtir trois formes différentes et avoir quatre origines infectieuses distinctes. Pour mettre en place un traitement adapté, il sera nécessaire d’identifier la cause de l’inflammation en observant les signes cliniques et en consultant le vétérinaire. Voyons ensemble les causes et les symptômes de la maladie, les traitements possibles et les moyens de prévention à mettre en place.

Quels sont les causes et les symptômes de l’otite chez le chien ?

Comme chez l’homme ou chez le chat, l’otite canine est une inflammation ou une infection du conduit auditif du chien ou du pavillon de l’oreille. Chez nos amis les toutous, l’otite peut prendre plusieurs formes et avoir plusieurs origines.

Les trois formes de l’otite chez le chien et leurs symptômes

Le chien peut être touché par trois formes différentes de l’otite :

  • L’otite externe : cette otite, la plus fréquente, touche le conduit auditif externe, le pavillon de l’oreille et le tympan. Dans ce cas, le chien présente des rougeurs au niveau des oreilles, des démangeaisons localisées et du prurit auriculaire. De mauvaises odeurs se dégagent de ses oreilles et la palpation lui est nettement douloureuse.
  • L’otite moyenne : cette forme d’otite, située au niveau du tympan, peut être causée par une otite externe qui aurait dégénéré faute de soins adaptés, par un traumatisme au niveau de l’oreille ou encore par la présence d’un corps étranger qui aurait pu percer le tympan. Dans ce cas, l’animal atteint penche la tête sur le côté. Son nez coule et il éternue, mais ses yeux sont secs. Il peut avoir mal à l’ouverture de la gueule et il présente généralement une surdité de l’oreille touchée.
  • L’otite interne : cette forme d’otite est due à une aggravation de l’otite moyenne, mais elle est invisible à l’œil nu. L’animal présente les mêmes symptômes qu’en cas d’otite moyenne ainsi qu’une perte de son équilibre.

Les quatre causes d’otites chez le chien

Chez le chien, l’otite peut avoir quatre origines possibles :

  • L’otite parasitaire (la gale des oreilles) : cette forme d’otite est due à la présence d’un minuscule parasite qui se développe dans le conduit auditif du chien et qui se nourrit de cérumen pour se multiplier. Sa présence est détectable grâce aux dépôts noirâtres qu’il laisse sur le conduit auditif du toutou. En outre, l’animal se gratte sans arrêt, quitte parfois à se faire saigner. La gale auriculaire est très contagieuse entre chiens avec également avec les chats. Il est donc impératif de la traiter rapidement en consultant le vétérinaire. En revanche, elle ne touche pas l’homme.
  • L’otite bactérienne : cette forme d’otite est due au développement de bactéries dans les oreilles du chien. La présence de ces bactéries peut s’expliquer par un mauvais entretien des oreilles, un encombrement ou un simple coup de froid. L’animal atteint souffre de douleurs très intenses. Il est alors fréquent que les oreilles du chien saignent ou qu’elles soient purulentes.
  • L’otite allergique : ces formes d’otites surviennent régulièrement par réaction allergique à un aliment, un objet ou toute autre source allergisante. Le chien a les oreilles rouges et il se gratte. Il n’est pas rare que les oreilles dégagent une mauvaise odeur et que du cérumen épais et jaunâtre s’écoule des oreilles. La seule manière de soulager ces otites est de trouver la source de la réaction allergique et de l’éliminer du quotidien du chien de manière définitive.
  • L’otite mycosique : moins fréquentes, ces formes d’otites sont dues à la présence de petits champignons dans les oreilles du chien. Malheureusement, elles ont tendance à revenir régulièrement et à provoquer d’autres formes d’otites.

Quel est le diagnostic de l’otite chez le chien ?

Chaque forme d’otite présente des symptômes spécifiques. C’est en les observant que le vétérinaire pourra déterminer la forme en cause. Pour ce faire, le praticien examine les oreilles de l’animal à l’aide d’un otoscope ou d’un vidéo-otoscope.

Il n’est pas rare que le vétérinaire effectue un prélèvement du cérumen du chien ou des dépôts formés au niveau de l’oreille infectée. Ces échantillons sont ensuite analysés au microscope pour déterminer ou pour confirmer l’origine de la maladie en vue de mettre en place un traitement adapté.

Comment traiter l’otite chez le chien ?

Le traitement de l’otite chez le chien sera directement dépendant de la forme de l’infection en cause.

Dans la plupart des cas d’otites bactériennes, parasitaires et mycosiques, le vétérinaire prescrit un traitement adapté et de forme simple. Il s’agira alors d’un antibiotique pour une forme bactérienne, d’un antiparasitaire pour une forme parasitaire et d’un antifongique en cas d’otite mycosique. Si votre animal est en bonne santé et que l’otite est prise en charge à temps, ces médicaments sous forme de gouttes à appliquer dans l’oreille sont généralement suffisants pour enrayer l’infection et guérir le chien. Si le traitement est scrupuleusement respecté, une semaine suffit pour soigner le toutou souffrant.

En cas d’otite allergique, il n’y a pas d’autre choix que d’identifier l’allergène en cause. Malheureusement, tant que ce dernier n’aura pas été trouvé, l’otite peut prendre une forme chronique et se répéter régulièrement. Néanmoins, ce sont le plus souvent des aliments qui sont à l’origine des otites allergiques. Une fois l’allergène identifié, il faut impérativement l’écarter définitivement du chien.

Peut-on prévenir l’otite chez le chien ?

Il n’existe pas de vaccin pour prévenir l’otite chez le chien. Toutefois, il est possible de limiter le risque d’infection auriculaire en veillant sur l’hygiène des oreilles de son toutou.

Ne nettoyez jamais les oreilles de votre animal avec un coton-tige, qui ne fait que repousser les sécrétions naturelles dans le conduit. Privilégiez une compresse douce humidifiée d’un peu d’eau tiède pour lui nettoyer l’oreille.

Si votre chien a des oreilles tombantes, nettoyez ses oreilles une à deux fois par semaine et vérifiez régulièrement leur état. En effet, la macération n’est pas rare dans ce cas, ce qui augmente le risque de développement de bactéries et de champignons.

 
 

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : KWheYm

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers