Vous êtes ici : Guide de l'assurance pour animaux de compagnie > Assurance Chien > Les maladies du chien > La cataracte chez le chien : symptômes, traitement et prévention

La cataracte chez le chien : symptômes, traitement et prévention

La cataracte chez le chien : symptômes, traitement et prévention

La cataracte est une affection de l’œil qui opacifie progressivement le cristallin, l’empêchant de refléter la lumière vers la rétine. En conséquence, l’animal atteint perd progressivement la vue, jusqu’à devenir aveugle. Cette maladie peut toucher de jeunes chiens bien qu’elle soit avant tout une maladie des toutous âgés. Découvrez ses caractéristiques, ses causes, les symptômes à surveiller, les traitements à envisager et les modes de prévention existants.

Qu’est-ce que la cataracte chez le chien ?

L’œil du chien se compose de la rétine, située au fond de l’œil et destinée à recevoir les images perçues avant de les transmettre au cerveau, et du cristallin, qui est une sorte de lentille qui oriente les rayons de lumière sur la rétine. Bien évidemment, d’autres éléments composent un œil, mais ceux-ci sont ceux qui nous préoccupent dans le cadre d’une cataracte.

En effet, la cataracte est une affection oculaire qui est provoquée par une opacification du cristallin. Celui-ci ne peut donc plus orienter les rayons lumineux vers la rétine, ce qui provoque une diminution progressive de la vue. À terme, l’animal devient totalement aveugle. Il est à noter qu’une cataracte peut être unilatérale, donc ne toucher qu’un œil, ou bilatérale.

Quelles sont les causes de la cataracte ?

Malheureusement, de nombreux facteurs sont susceptibles de provoquer une opacification du cristallin, et donc la maladie. On distingue en effet plusieurs origines de la pathologie, toutes étant dues à des causes différentes.

  • La cataracte sénile : à partir de 8 ans, un animal est considéré comme sénior. La cataracte peut se développer en raison du grand âge du chien et elle touche dans ce cas les deux yeux, menant très progressivement à la cécité.
  • La cataracte congénitale : cette forme de la maladie est existante dès la naissance, bien qu’elle ne soit visible qu’après 8 semaines de vie. Il s’agit d’une malformation oculaire d’ordre génétique qui s’est produite au stade embryonnaire.
  • La forme héréditaire : certains chiots naissent sans la maladie, mais ils la développent au cours de leurs deux premières années. Cette forme juvénile touche certaines races plus que d’autres et progresse lentement, tout en étant parfois accompagnée d’autres problèmes oculaires.
  • La forme traumatique : un chien qui a subi un choc au niveau de l’œil peut développer par la suite une cataracte.
  • La cataracte consécutive à une maladie oculaire : certaines maladies oculaires, comme le glaucome, l’inflammation de l’uvée ou le renversement du cristallin, peuvent provoquer la formation d’une cataracte, mais également en résulter. Il est donc indispensable de consulter le vétérinaire au moindre doute afin d’éviter toute complication.
  • La cataracte résultant du diabète : la perturbation du métabolisme des lipides provoquée par le diabète peut entraîner la formation d’une cataracte. Dans ce cas, elle est généralement soudaine, elle progresse très rapidement et s’avère bilatérale.
  • La forme toxique : malheureusement, certains traitements ou produits du quotidien peuvent provoquer une cataracte.

Selon sa cause, la cataracte peut être soudaine et évoluer rapidement vers la cécité, ou bien très progressive, laissant le temps à l’animal de s’habituer peu à peu à son handicap. Dans ce cas, il compense la perte de la vue en développant ses autres sens et il peut tout à fait mener une vie heureuse. Quoi qu’il en soit, il sera toujours nécessaire d’effectuer des aménagements de votre intérieur et d’adapter les sorties et les jeux pour que votre chien aveugle puisse mener une existence paisible et loin du danger.

Quels sont les symptômes de la cataracte chez le chien ?

Voici les symptômes que vous pourrez observer si votre animal souffre de la cataracte :

  • Le centre de son œil revêt un reflet blanchâtre à bleuté. Cette coloration est progressive et de plus en plus visible à mesure que le cristallin s’opacifie.
  • Si la maladie évolue très vite, l’animal peut changer de comportement et se montrer frustré, irritable, prostré, agressif et/ou perdu. Cela est dû à ce handicap qui le frappe subitement. Soyez vigilant, car votre toutou ne voit plus aussi bien les personnes ou les animaux arriver vers lui ; il peut donc se montrer surpris, stressé, voire subitement agressif s’il se sent menacé par une présence soudaine et inattendue.
  • Lorsque la maladie progresse, le champ de vision du chien se rétrécit et se trouble. Il a donc tendance à se cogner aux meubles et aux encadrements de porte, à heurter des objets, etc. Ce handicap est plus important chez les jeunes chiens, qui n’ont pas encore eu le temps de s’adapter à leur environnement, que chez les chiens âgés qui le maîtrisent bien.
  • À son stade ultime, le chien est devenu totalement aveugle.

Est-il possible de soigner cette pathologie oculaire ?

Il est indispensable d’agir au plus vite pour permettre une prise en charge rapide et au plus tôt de la cataracte. En effet, une fois le stade de la cécité atteint, elle est irréversible. Au moindre symptôme, consultez votre vétérinaire pour établir le diagnostic. Plus vous attendrez, et plus la maladie progressera. Or, toute étape franchie est définitive et il est impossible de revenir en arrière. En revanche, il existe des traitements qui permettent de ralentir la progression de la pathologie pour retarder la survenue de la cécité.

Il est également possible d’opérer le chien, mais cela reste rare en raison du coût élevé d’une telle intervention, soit 1 000 à 1 500 euros par œil. Par ailleurs, elle s’avère dangereuse chez les toutous âgés en raison de la nécessite d’une anesthésie générale. En conséquence, elle est avant tout réservée aux jeunes chiens. Dans ce cas, le cristallin est remplacé par un implant. L’opération sera suivie d’un long traitement et devra donner lieu à des contrôles vétérinaires très réguliers. Néanmoins, elle donne des résultats globalement très satisfaisants.

Ralentir l’évolution de la maladie est donc possible par la mise en place de traitements médicamenteux et de compléments alimentaires pour les toutous qui ne sont pas opérés.

Comment la prévenir la cataracte chez le chien ?

Il n’existe malheureusement pas de solution miracle pour éviter à votre chien de contracter une cataracte. C’est une maladie inéluctable et à laquelle certaines races sont naturellement prédisposées.

Toutefois, une alimentation saine, de qualité, équilibrée et bien dosée peut aider votre animal à éviter cette pathologie, tout comme un grand nombre de maladies diverses et variées. Vous pouvez l’aider à lutter contre le vieillissement du cristallin en lui donnant des aliments riches en antioxydants, en vitamines et minéraux et en bêta-carotène, comme la courgette, les haricots verts ou la carotte.

Il est également possible d’administrer à votre petit compagnon des gouttes à base d’une herbe médicinale, la cinéraire, qui permet de protéger le tissu oculaire. Cette solution préventive a déjà fait ses preuves chez le chien comme chez les humains.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 5Kua9z

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers