Vous êtes ici : Guide de l'assurance pour animaux de compagnie > Assurance Chien > Les maladies du chien > Faire euthanasier son chien : pourquoi, quand, comment ?

Faire euthanasier son chien : pourquoi, quand, comment ?

Faire euthanasier son chien : pourquoi, quand, comment ?

L’euthanasie est une pratique médicale encadrée qui consiste à mettre fin à la vie du chien dans le respect de l’animal. Cet acte difficile peut être entrepris dans plusieurs situations, notamment pour abréger les souffrances du chien lorsqu’aucune autre option ne peut plus être envisagée. Si le sujet peut être abordé et/ou discuté avec le vétérinaire, seul le maître peut en prendre la décision finale. Bien qu’il soit douloureux, ce choix est formulé par amour. Découvrez pourquoi, quand et comment le pratiquer.

Pourquoi faire euthanasier son chien ?

Faire euthanasier son chien est une décision difficile à prendre, mais qui peut être conseillée dans plusieurs situations.

  • Un chien trop âgé : certains chiens vieillissent bien, mais d’autres se voient considérablement diminués avec l’âge. Il n’est en effet pas rare que les chiens d’un certain âge développent des troubles et des pathologies diverses comme la surdité, l’arthrose, la cataracte et autres affections dégénératives. Lorsque le chien n’est plus en capacité de s’alimenter seul et que tout déplacement est une épreuve, l’euthanasie peut être une solution pour abréger ses souffrances.
  • Un chien malade : lorsqu’un chien développe une maladie grave, qu’elle soit mortelle et incurable ou bien très douloureuse et impossible à soulager, le recours à l’euthanasie peut être conseillé par le vétérinaire. En effet, il n’existe malheureusement pas de traitement pour soigner toutes les pathologies et certaines entraînent des souffrances considérables chez l’animal sans que rien ne puisse être fait pour lui apporter un peu de mieux-être.
  • Un chien accidenté : lorsqu’un chien est victime d’un grave accident, qu’il soit dû à une chute ou à un choc avec un véhicule par exemple, il peut être en vie, mais souffrir considérablement. Dans ce cas, le vétérinaire peut estimer que plus rien ne peut être fait pour aider le chien, notamment si l’atteinte physique est trop grave, et il peut préconiser une euthanasie pour abréger ses souffrances.
  • Un chien agressif et dangereux : il peut arriver qu’un chien devienne agressif au point de présenter un danger pour lui-même et pour les autres. Cette agressivité peut être due à une maladie ou à des souffrances importantes, mais également à de mauvais traitements et des traumatismes subis par l’animal de la main de l’homme. Malheureusement, un animal devenu trop violent ne peut parfois être raisonné et l’euthanasie reste la solution conseillée par le vétérinaire ou imposée pour éviter tout danger.
  • Le chien des refuges : si les refuges sont destinés à accueillir les animaux abandonnés en vue de leur adoption, il est malheureusement fréquent que certains pensionnaires soient euthanasiés faute de moyens pour s’en occuper ou par manque de place. Ce sont généralement les toutous les plus âgés ou qui n’ont pas trouvé de maître depuis longtemps qui sont les premières victimes.

Bien évidemment, l’euthanasie est une solution qui diffère des autres, car elle est définitive. Elle doit donc être décidée uniquement en dernier recours, lorsque rien ne peut être fait pour l’animal. Cette décision peut être discutée avec le vétérinaire, mais elle revient toujours dans sa finalité au maître, sauf en cas d’animal trop violent et dangereux.

Il faut rappeler que l’euthanasie ne doit pas être pratiquée pour se débarrasser d’un animal devenu gênant. Dans ce cas, il est préférable de confier son chien à une famille aimante ou à un refuge.

Quand l’euthanasie est-elle une solution ?

En général, le vétérinaire propose le recours à l’euthanasie au propriétaire du chien, lorsqu’il estime qu’il n’est plus possible d’envisager d’autres solutions. C’est une décision très difficile à prendre pour les maîtres, mais se faire accompagner du praticien peut aider à opter pour ce recours qui est alors le meilleur moyen de soulager les souffrances du chien.

Le vétérinaire peut orienter vers l’euthanasie dans trois cas principaux :

  • lorsque le chien âgé ou malade souffre et qu’aucune amélioration de son état de santé n’est possible,
  • lorsque l’animal ne va pas mieux malgré d’éventuels traitements et que les douleurs sont importantes,
  • pour éviter au chien de subir des traitements lourds ou des opérations difficiles et épuisantes pour son organisme, sans espoir de guérison ou d’amélioration.

Comment se déroule l’euthanasie du chien ?

L’euthanasie est une procédure vétérinaire pratiquée par un professionnel. Elle est encadrée par la loi et pratiquée dans le respect de l’animal. Elle se découpe en plusieurs étapes.

Le chien est installé sur la table d’opération. Un sédatif peut lui être administré s’il semble anxieux ou s’il est agité afin de lui éviter d’autres souffrances inutiles.

Ensuite, le vétérinaire lui administre une injection de produit anesthésiant dans une veine au niveau des pattes pour l’endormir en douceur et sans douleur. Une seconde injection permet de stopper ses fonctions vitales. Le temps que le produit fasse effet, le vétérinaire surveille l’état du chien, notamment sa respiration et ses battements cardiaques. Il faut compter environ une dizaine de minutes.

Lorsque le vétérinaire constate le décès du chien, il se charge d’organiser sa crémation avec un organisme accrédité ou il le confie à ses maîtres pour un enterrement respectant les réglementations légales.

Il est à noter que lorsque l’euthanasie est pratiquée par des barbituriques, le chien est préalablement placé sous anesthésie générale. Toutefois, au moment de son décès, il se peut qu’il soit victime d’une incontinence urinaire et fécale.

Le maître doit-il être présent pendant l’euthanasie de son chien ?

Si c’est le maître qui prend la décision finale d’euthanasier son animal, rien ne le contraint toutefois à y assister. Il peut en être totalement absent, rester jusqu’à ce que le chien s’endorme ou assister à la totalité de l’intervention. C’est un moment très douloureux pour le maître du chien, raison pour laquelle cette décision lui revient également.

Pour les propriétaires qui le souhaitent, l’euthanasie peut être pratiquée à domicile. Ce moment est souvent moins stressant pour le chien qui peut partir dans son environnement familier et entouré de ses proches. Toutefois, un surcoût est à prévoir pour couvrir le déplacement du praticien.

Combien coûte l’euthanasie d'un chien?

Le coût d’une euthanasie varie selon le poids de l’animal, puisque cela conditionne le dosage de produits anesthésiants. Comptez en moyenne 30 à 90 euros.

Si vous souhaitez que votre chien soit incinéré, l’organisme qui s’en charge facture 40 à 200 euros en moyenne, toujours selon le poids de l’animal. Les cendres sont ensuite remises au propriétaire par le biais du vétérinaire. Toutefois, si le maître opte pour une inhumation dans une fosse commune, le prix est légèrement inférieur.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : AHFMe8

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers