L’ostéosarcome chez le chien : symptômes, traitement et prévention

Date : 06/12/2019 - Catégorie : Les maladies du chien

Cette page provient du site César & Félix
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.cesaretfelix.com/dossier-99-osteosarcome-chien.html

L’ostéosarcome chez le chien : symptômes, traitement et prévention

L’ostéosarcome est le cancer des os le plus répandu chez le chien. Il s’agit d’une tumeur qui se développe au niveau d’une extrémité osseuse et qui cause de grandes douleurs. Sans soins rapides, la maladie s’étend dans l’organisme de l’animal et devient fatale. Découvrez les caractéristiques, les symptômes et les traitements possibles de cette pathologie grave et souvent mortelle.

Qu’est-ce que l’ostéosarcome chez le chien ?

L’ostéosarcome est un cancer des os particulièrement douloureux et invalidant. C’est un cancer courant, puisqu’il représente près de 70 à 80 % des cancers osseux et il se manifeste par une tumeur maligne qui concerne pour la plupart les grands chiens aux os longs. Certaines races sont en outre prédisposées à la maladie, comme le Berger Allemand, le Dogue Allemand, le Golden Retriever, le Greyhound, l’Irish Wolfhound, le Lévrier Russe, le Rottweiler, le Saint Bernard, le Scottish Deerhound et le Setter Irlandais.

D’ordre général, ce sont les chiens dits séniors qui sont les plus touchés, c’est-à-dire ceux âgés de plus de 10 ans. Toutefois, la maladie peut se déclarer à tout âge, y compris chez de jeunes chiens de moins de 2 ans.

L’ostéosarcome a tendance à se fixer sur l’extrémité des os les plus longs du squelette, c’est-à-dire au niveau des pattes avant sur la partie proximale (haute) de l’humérus et sur la partie distale (basse) du radius. Au niveau des pattes arrière, il est localisé sur la partie proximale du tibia et sur la partie distale du fémur. Plus précisément, la tumeur cancéreuse atteint la partie médullaire des os, c’est-à-dire le cœur de l’os.

Malheureusement, il n’est pas rare que les tumeurs osseuses forment des métastases qui vont ensuite se fixer sur d’autres organes, notamment les yeux, les poumons, le foie, la rate, les intestins et l’appareil génital, entraînant des complications graves.

Quels sont les symptômes de l’ostéosarcome ?

Le chien atteint d’ostéosarcome développe plusieurs symptômes, mais le plus visible et le premier à se manifester est la boiterie. En effet, l’animal boite de façon soudaine, parfois de manière ponctuelle, d’autres fois de manière épisodique sur des durées plus longues. Néanmoins, au fil du temps, la boiterie s’installe véritablement et s’intensifie jusqu’à devenir continue. D’ordre général, ce type de boiterie douloureuse est due à la souffrance qu’éprouve l’animal ou à une fracture de l’os fragilisé par la tumeur.

Dans le cas d’un ostéosarcome, il n’est pas possible de soulager durablement la douleur de la boiterie. Elle devient rapidement intense et aucun traitement ne se révèle efficace.

En parallèle, d’autres signes cliniques apparaissent chez un chien touché par ce type de pathologie :

Le diagnostic de l’ostéosarcome

La maladie progresse malheureusement très vite, raison pour laquelle il est recommandé de consulter le vétérinaire dès l’apparition des premiers symptômes.

Le praticien pratique une radiographie des os qui lui permet de diagnostiquer le cancer ou de l’écarter. D’autres examens peuvent être nécessaires si l’observation est insuffisante, comme une biopsie avec ponction de la moelle osseuse en vue d’une analyse des cellules. Toutefois, dans la plupart des cas, la radio suffit pour confirmer la maladie, car l’os touché change d’aspect et prolifère de manière anormale tout en se couvrant de lésions.

Par la suite, le vétérinaire peut effectuer un scanner ou d’autres radiographies afin de voir si la pathologie s’est étendue et si des métastases se sont formées dans d’autres organes du chien. Par sécurité, et même si les examens ne permettent pas de confirmer la présence de métastases dans l’organisme, le praticien peut prescrire un traitement complet qui part du principe que c’est le cas, car il faut savoir que près de 80 % des ostéosarcomes ont déjà métastasé au moment du diagnostic.

Comment traiter l’ostéosarcome ?

Comme pour de nombreux cancers, l’ostéosarcome peut être traité, mais à condition d’agir très vite, dès l’apparition des premiers signes cliniques.

Plusieurs solutions peuvent être envisagées :

Il faut néanmoins savoir que malgré le traitement, un chien a peu de chance de survivre à ce type de cancer osseux. En effet, dans près de 9 cas sur 10, le diagnostic est effectué trop tard et la maladie s’est déjà étendue à l’organisme du chien, ce qui est généralement la source du décès puisque les métastases entraînent des complications variables. En outre, plus un animal sera très jeune, âgé ou faible, et moins il aura de chances de survie.

Est-il possible de prévenir l’ostéosarcome ?

Malheureusement, il n’existe pas de méthode pour prévenir la maladie. Certaines races y sont prédisposées et des animaux en bonne santé peuvent tout à fait déclarer un ostéosarcome de manière soudaine.

Toutefois, il est recommandé de veiller à la bonne hygiène de vie de son chien en lui offrant une alimentation de qualité, variée et équilibrée et de lui permettre de vivre dans de bonnes conditions et de se dépenser régulièrement, mais sans excès. Enfin, pour maximiser ses chances de survie, veillez à tenir ses vaccins à jour et à consulter le vétérinaire au moindre symptôme douteux.

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre