L’œdème pulmonaire chez le chien : symptômes, traitement et prévention

Date : 17/03/2020 - Catégorie : Les maladies du chien

Cette page provient du site César & Félix
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.cesaretfelix.com/dossier-123-oedeme-pulmonaire-chien.html

L’œdème pulmonaire chez le chien : symptômes, traitement et prévention

L’œdème pulmonaire est un cas d’urgence absolue. Faute d’une prise en charge immédiate, cette affection peut malheureusement entrainer le décès du chien. Il peut être d’origine cardiaque ou issu d’autres sources, mais il entraine systématiquement une accumulation de liquide dans les poumons, provoquant une lente suffocation de l’animal. Découvrez les caractéristiques de ce trouble, les symptômes qui doivent vous alerter ainsi que les traitements possibles et les modes à prévention à observer.

L’œdème pulmonaire chez le chien : une urgence absolue

Un œdème pulmonaire est dû à la trop grande présence de liquide provenant des capillaires, qui sont de très petits vaisseaux sanguins. Ce liquide, en s’accumulant dans les alvéoles des poumons du chien, entrave l’arrivée de l’air dans les organes et perturbe les échanges gazeux qui permettent le bon fonctionnement de l’organisme. Privé d’une bonne partie de son oxygène, l’animal est victime d’une détresse respiratoire violente.

Malheureusement, ce phénomène est extrêmement brutal et la crise se déclenche de manière soudaine. Or, un œdème pulmonaire est une urgence absolue, car faute de soins, l’animal peut en mourir en quelques heures. Il est donc recommandé de se rendre en urgence chez le vétérinaire le plus proche en cas de crise respiratoire importante, car les poumons de l’animal sont noyés de plasma.

Les causes de l’œdème respiratoire : une origine cardiaque et non cardiaque

De multiples facteurs peuvent être à l’origine d’un œdème pulmonaire, mais ceux-ci se classent en deux catégories : les œdèmes d’origine cardiaque, dits cardiogéniques, et les œdèmes d’origine non cardiaque, dits non cardiogéniques.

Les symptômes de l’œdème pulmonaire

Il est facile de reconnaître un œdème pulmonaire, car les symptômes sont clairement identifiables. En effet, l’animal est pris soudain d’une intense crise respiratoire.

Plusieurs signes cliniques sont observables :

Si votre chien manifeste un ou plusieurs de ses symptômes, rendez-vous en urgence chez le vétérinaire le plus proche. Votre animal doit être pris en charge immédiatement, sans quoi il peut perdre la vie.

La crise est le dernier stade de l’affection. Ainsi, si vous notez que votre animal tousse, peine parfois à reprendre sa respiratoire ou qu’il s’essouffle plus vite à l’effort, consultez le vétérinaire. Une fatigue plus importante est également à surveiller. Ces signes n’apparaissent pas sans raison et doivent vous alerter. Il est préférable d’agir en amont pour éviter toute complication.

Les traitements de l’œdème pulmonaire

Il est impératif de consulter le vétérinaire en urgence immédiate. Lorsque la crise se déclenche, dirigez-vous aussitôt vers le praticien le plus proche de chez vous. De même, si votre chien se met à tousser, s’il semble peiner à respirer ou si sa respiration est sifflante, n’attendez pas et consultez. L’œdème pulmonaire est une urgence vitale qui peut entraîner le décès de votre chien s’il n’est pas pris en charge à temps.

Le vétérinaire procédera à l’hospitalisation immédiate de votre animal et il le placera sous oxygène pour l’aider à respirer. Dans un second temps, il le placera sous perfusion médicamenteuse afin de soulager ses douleurs et de l’aider à évacuer le liquide accumulé dans les alvéoles, ce qui devrait lui permettre de mieux respirer. Ces traitements sont généralement à base de corticostéroïdes et de diurétiques.

Une fois cette prise en charge immédiate et indispensable effectuée, le vétérinaire cherchera à connaître l’origine de l’œdème pulmonaire, et ce afin de le soigner. Pour ce faire, il peut pratiquer une échographie ou une radiographie thoracique.

S’il s’agit d’un œdème cardiogénique, lorsque votre animal sera guéri, le vétérinaire vous recommandera la mise en place d’un régime alimentaire adapté et l’administration d’un traitement de longue durée. Ces mesures permettront d’éviter à votre chien de faire de nouvelles crises.

Si l’œdème pulmonaire est non cardiogénique, d’autres solutions plus adaptées vous seront proposées par le praticien, selon l’origine du trouble.

Prévenir l’œdème pulmonaire chez le chien

Prévenir l’œdème pulmonaire n’est pas toujours possible, car cela dépend de son origine. Dans le cas des affections d’origine cardiaque, il est recommandé de veiller au bien-être du chien en lui apportant une alimentation de qualité et en lui permettant de se dépenser régulièrement. Au moindre symptôme suspect, comme de la toux, de la fatigue ou une respiration sifflante, consultez le vétérinaire. En outre, évitez de laisser votre animal en état de surpoids ou d’obésité, car ce sont des facteurs aggravants.

Dans le cas des œdèmes non cardiogéniques, il est préférable d’éviter toute source de danger. Toutefois, ceci n’est pas toujours facile. Évitez de promener votre animal sans surveillance et gardez-le attaché dans les espaces sauvages. Éloignez tous les produits toxiques et dangereux de sa portée. Là aussi, au moindre doute, consultez sans attendre. La vie de votre petit compagnon en dépend.

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre