La cystite chez le chat : symptômes, traitement et prévention

Date : 13/12/2019 - Catégorie : Les maladies du chat

Cette page provient du site César & Félix
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.cesaretfelix.com/dossier-105-cystite-chat.html

La cystite chez le chat : symptômes, traitement et prévention

La cystite du chat est une infection urinaire grave qui peut provoquer le décès de l’animal sans une prise en charge rapide. Découvrez les nombreuses causes possibles de la pathologie, les signes cliniques à observer, les traitements envisageables et les modes de prévention à mettre en place.

Qu’est-ce la cystite chez le chat ?

Les humains ne sont pas les seuls êtres vivants à pouvoir être atteints de cystite, les chats le sont tout autant. Cette pathologie urinaire très douloureuse se manifeste au niveau de la vessie qui est enflammée et qui se contracte en réaction, ce qui perturbe l’émission naturelle des urines. Cette inflammation est due à une présence nombreuse de bactéries qui se multiplient de façon anormale dans l’organe.

Il faut savoir que la cystite, ou infection urinaire, est une atteinte grave à prendre au sérieux. En effet, l’appareil urinaire des chats est très sensible et toute infection de la vessie a tendance à remonter dans les reins, ce qui peut entraîner des dommages considérables et irréversibles, voire le décès de l’animal en l’espace de quelques jours à seulement quelques heures. Les mâles sont souvent les plus fragilisés et les plus gravement atteints, car leur urètre et bien plus courte et l’infection se propage plus vite que chez la femelle.

Quelles sont les causes d’une cystite ?

Les causes d’une cystite sont multiples.

D’autres causes sont possibles, comme une malformation congénitale de l’appareil urinaire qui provoque des cystites à répétition, une blessure à la suite d’un choc ou d’une opération chirurgicale, ou encore la formation d’une tumeur au sein de l’appareil urinaire ainsi que certaines maladies comme l’hyperthyroïdie et l’insuffisance rénale ou hépatique.

Il est à noter que certains chats sont naturellement très sensibles et qu’ils ont tendance à développer des cystites plusieurs fois par an, sans raison apparente. Bien souvent, on incrimine l’alimentation dans ce cas. Pour éviter les récidives, ces matous devront être nourris toute leur vie avec une alimentation spécifique vendue chez le vétérinaire.

Les signes cliniques de la cystite chez le chat

Lorsqu’un chat souffre d’une cystite, plusieurs symptômes peuvent être observés :

Dans tous les cas, la cystite est à traiter en urgence. Au moindre doute ou dès l’apparition des premiers symptômes, conduisez immédiatement votre animal chez le vétérinaire. N’attendez pas, car sa survie dépend de votre réactivité et du délai de prise en charge. En effet, un animal peut décéder en quelques heures !

Le diagnostic de la cystite chez le chat

Dès que vous constatez l’apparition des premiers signes cliniques, rendez-vous chez le vétérinaire. Parlez-lui de ce que vous avez observé. Le praticien examinera votre chat et palpera sa vessie. Lorsque la miction est difficile ou impossible, l’organe enfle jusqu’à atteindre la taille d’un petit pamplemousse. Il peut le presser pour tenter d’en faire sortir un peu d’urine. Le chat est bien souvent très sensible et manifeste sa douleur.

Le vétérinaire effectue ensuite une analyse urinaire par pression de la vessie ou par sondage. Cette analyse lui permettra d’identifier des cristaux, des bactéries, des globules blancs ou encore du sang.

Il peut compléter l’examen par une analyse de sang, pour constater une éventuelle maladie. La radiographie et l’échographie permettent quant à elle de détecter la présence de cristaux et d’évaluer leur taille et leur localisation. Ces examens ont également pour atout de révéler les hématomes, inflammations et autres dégâts, mais également la présence éventuelle de tumeurs ou de malformations.

Les traitements existants pour soigner la cystite féline

Plus l’animal est pris en charge tôt, plus il aura de chance de survivre et de bien se remettre sans complications. Bien souvent, l’animal est gardé sous surveillance à la clinique vétérinaire. Il peut être placé sous perfusion pour être hydraté convenablement en cas d’insuffisance rénale.

Quoi qu’il en soit, le vétérinaire traite le chat en trois étapes : il identifie la cause de la cystite à l’aide des examens, il nettoie la vessie et il apporte du confort au chat par des traitements adaptés.

Plusieurs traitements peuvent être mis en place :

Bien entendu, si une maladie est en cause, d’autres traitements seront mis en place en parallèle pour la soigner.

Prévenir la cystite féline : quelles sont les solutions ?

Il est tout à fait possible de prévenir les cystites et les récidives. Voici les conseils que votre vétérinaire pourra vous communiquer :

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre