Vous êtes ici : Guide de l'assurance pour animaux de compagnie > Assurance Chat > Les maladies du chat > La chlamydiose féline : symptômes, traitement et prévention

La chlamydiose féline : symptômes, traitement et prévention

La chlamydiose féline : symptômes, traitement et prévention

La chlamydiose féline est une maladie due à une bactérie et qui provoque des troubles oculaires et respiratoires. Cette pathologie sournoise est détectable par des symptômes qui évoquent souvent ceux du coryza, mais elle peut également passer totalement inaperçue. Extrêmement contagieuse, elle passe de chat en chat par simple contact. Or, une fois qu’un animal est contaminé, la bactérie reste dans son organisme et le traitement ne sert qu’à atténuer les symptômes. Le chat reste donc porteur et contagieux pour ses semblables. Faisons le point sur cette pathologie particulière, ses caractéristiques, ses causes, ses signes cliniques, les traitements possibles et la prévention existante.

Qu’est-ce que la chlamydiose féline ?

La chlamydiose féline est une maladie infectieuse provoquée par une bactérie, la Chlamydophila felis, de la famille des chlamydiae. Cette bactérie est à l’origine de troubles respiratoires et oculaires qui évoquent un coryza. C’est une pathologie particulièrement contagieuse et complexe à traiter.

En effet, la bactérie à l’origine de la maladie se transmet aisément d’un animal à l’autre, par contact direct. Si les chatons sont plus contaminés, un animal peut être affecté à tout âge. Heureusement, il est rare que cette pathologie soit mortelle. Néanmoins, il n’est jamais possible de guérir totalement un chat atteint puisque la bactérie reste dans son organisme une fois qu’il a été touché. Il peut donc transmettre la chlamydiose féline à d’autres chats avec lesquels il vit ou entre en contact, et il peut être victime de rechutes à l’occasion de situations de stress ou de fragilité.

Quels sont les symptômes de la chlamydiose féline ?

La chlamydiose féline est une maladie qui ne doit pas être prise à la légère. Certains symptômes sont caractéristiques de la pathologie et doivent alerter les propriétaires :

  • Dans un premier temps, le chat atteint présente une conjonctivite qui commence par ne toucher qu’un œil avant de s’étendre aux deux. Des écoulements purulents sont constatés et du mucus peut également couler du nez du chat. L’animal éternue.
  • Par la suite, l’inflammation des yeux provoque des œdèmes qui peuvent empêcher l’animal d’ouvrir les yeux correctement.
  • Le chat souffre de fièvre, il perd l’appétit et il est souvent fatigué.
  • Avec l’évolution de la maladie, l’animal souffre de difficultés respiratoires de plus en plus importantes. Il tousse et éternue de plus en plus souvent.
  • Sans prise en charge vétérinaire, la santé du chat évolue vers des complications plus importantes aux niveaux cardiaques, pulmonaires et rénaux. La maladie peut également entrainer une stérilité de l’animal.

Quel diagnostic pour la maladie ?

Au moindre symptôme, nous vous recommandons de consulter rapidement le vétérinaire pour permettre une prise en charge rapide et adaptée.

Comme la pathologie commence par une atteinte oculaire sous la forme d’une conjonctivite, il n’est pas possible d’effectuer un diagnostic précis immédiatement, car ce signe clinique se retrouve dans le cadre d’autres maladies, comme le coryza. Il est donc nécessaire que le vétérinaire effectue un prélèvement du liquide s’écoulant des yeux et qu’il l’analyse ou le fasse analyser pour identifier la présence de la bactérie.

Il est important de confirmer le diagnostic de la pathologie, car un chat peut présenter des symptômes importants ou demeurer porteur sain, sans aucun signe spécifique. Néanmoins, dans les deux cas, la pathologie est très contagieuse et le chat peut contaminer d’autres matous. Il est en outre nécessaire d’assurer un suivi vétérinaire régulier, car les rechutes sont possibles lorsque l’animal subit des périodes de stress ou si sa santé se fragilise pour d’autres raisons.

Comment traiter la chlamydiose féline ?

Il est très important de consulter le vétérinaire, même si les symptômes sont timides. En effet, certains chats présentent des signes cliniques très faibles, voire aucun symptôme spécifique, ce qui pousse les propriétaires à ne pas consulter ou à attendre de voir une évolution dégradée pour se décider à demander conseil. Or, la chlamydiose féline est une maladie qu’il ne faut pas négliger. Elle ne peut pas se guérir seule, au contraire, elle s’aggrave progressivement et peut compromettre la santé et la vie de l’animal. Il est impératif de mettre en place le plus tôt possible un traitement adapté.

Pour contrer cette maladie infectieuse, le vétérinaire proposera des antibiotiques par voie interne, des collyres pour un soulagement oculaire et des fumigations. Si la prise en charge est tardive, des anti-inflammatoires peuvent être nécessaires pour soulager le chat douloureux.

Néanmoins, le traitement ne permet que de calmer les symptômes de la pathologie, mais pas de la soigner. En effet, nous l’avons dit, une fois que la bactérie a pénétré l’organisme du chat, il n’est pas possible de l’en sortir. Il convient alors seulement d’atténuer les symptômes pour le bien de l’animal et de surveiller son état pour prévenir les rechutes. En outre, un animal reste porteur de la maladie toute sa vie et peut contaminer ses semblables par simple contact à tout moment, même s’il ne présente aucun symptôme.

Est-il possible de prévenir la chlamydiose du chat ?

La seule prévention possible contre la chlamydiose féline est la vaccination. C’est en effet le seul moyen actuel de réduire le risque de contamination par la bactérie. Faites vacciner votre chat le plus tôt possible, dès l’âge de 3 mois. Un rappel est nécessaire après 3 à 4 semaines après cette première injection, puis un rappel annuel est suffisant par la suite. Ce vaccin est généralement administré avec les autres injections annuelles qui préviennent le coryza et le typhus.

Attention toutefois, car la vaccination ne protège pas à 100 %. Cette bactérie est sournoise et peut contaminer tout félin. Méfiez-vous, car elle est extrêmement contagieuse et peut s’étendre à tous les chats de votre foyer.

 
 

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : A3sxMu

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers