Vous êtes ici : Guide de l'assurance pour animaux de compagnie > Assurance Chien > Les maladies du chien > Les tumeurs mammaires chez la chienne : symptômes, traitement et prévention

Les tumeurs mammaires chez la chienne : symptômes, traitement et prévention

Les tumeurs mammaires chez la chienne : symptômes, traitement et prévention

Les tumeurs mammaires sont des masses cancéreuses ou non qui se forment autour des mamelles de la chienne. S’il existe plusieurs formes de traitement, le diagnostic doit être précoce et la prise en charge rapide pour assurer de bonnes chances de survie à l’animal. Découvrez les caractéristiques de ces tumeurs très répandues, leurs symptômes, leurs traitements et les moyens de prévention.

Les tumeurs mammaires chez la chienne : de quoi s’agit-il ?

Les tumeurs mammaires sont fréquentes chez la chienne, car un quart des femelles non stérilisées en développent à partir de leurs 7 à 8 ans. Il s’agit d’une masse maligne ou bénigne qui se forme au niveau des mamelles en raison d’une surmultiplication de cellules dans un ou plusieurs organes de l’animal. Les tumeurs peuvent toucher l’une des deux chaines mammaires – chacune composée de cinq glandes – ou les deux à la fois.

On distingue deux catégories de tumeurs mammaires :

  • Les tumeurs bénignes : cette forme de tumeur se localise au niveau des mamelles et ne s’étend pas. Elle n’est pas cancéreuse, mais elle peut fortement grossir, ce qui en rend l’extraction difficile.
  • Les tumeurs malignes : ce type de tumeur cancéreuse a tendance à grossir très rapidement. Elle forme des métastases qui se répandent dans l’organisme du chien et touchent d’autres organes.

Il n’est pas possible de diagnostiquer la nature des tumeurs autrement que par un prélèvement de tissus. En outre, il est tout à fait envisageable qu’une chienne présente des tumeurs bénignes et des tumeurs malignes simultanément. Il est indispensable d’intervenir très tôt pour espérer soigner l’animal. En effet, ces tumeurs grossissent très vite, mais elles sont lentes à se développer et à s’étendre.

Il n’est pas possible de mettre en cause certains facteurs qui pourraient expliquer la formation de ces tumeurs. En revanche, on sait qu’il s’agit essentiellement de problématiques hormonales – notamment les œstrogènes qui sont des hormones sexuelles –, qu’elles sont plus fréquentes à partir de l’âge de 8 ans et qu’elles touchent essentiellement les chiennes non stérilisées.

Il est à noter que ce type de tumeur peut toucher les mâles, mais cela reste très rare et ne concerne que 0,5 à 2 % des cas. Dans ces situations, ce type de tumeur se forme généralement lorsque le mâle est déjà atteint d’une tumeur testiculaire, car cela produit une sécrétion d’œstrogènes.

Quels sont les symptômes de la pathologie ?

Lorsqu’une chienne souffre de tumeurs mammaires, les symptômes qu’elle manifeste sont classés en deux catégories : les symptômes locaux et les symptômes généraux.

Les symptômes locaux

Lorsque les tumeurs se forment, elles ressemblent à de petites masses localisées autour des mamelles de la chienne. Elles forment une chaine de petites boules qui grossissent peu à peu et qui finissent par enfler et teinter la peau de rougeurs violacées, voire par suppurer.

Il s’agit du premier stade de la maladie.

Les symptômes généraux

Lorsque les tumeurs ont atteint une taille importante, d’autres symptômes apparaissent et sont plus généraux. En voici les plus fréquents :

  • La formation d’œdèmes en raison de la compression des vaisseaux sanguins par les tumeurs ;
  • Les difficultés respiratoires et à l’effort si les poumons sont atteints ;
  • Les troubles urinaires si les reins sont touchés ;
  • Les problèmes digestifs si le système digestif (foie, estomac, intestins) est concerné ;
  • Les troubles neurologiques si le cerveau est impacté ;
  • Des rougeurs cutanées si le système lymphatique est atteint.

Le diagnostic de la tumeur mammaire chez la chienne

Lorsque vous sentez des masses au toucher, notamment en caressant le ventre de votre chienne, il est recommandé de consulter le vétérinaire sans tarder, même si celles-ci vous semblent très petites. En effet, plus tôt la maladie est diagnostiquée, plus tôt la prise en charge pourra être effectuée et meilleures sont les chances de survie de l’animal.

Le vétérinaire examinera votre chienne et devra effectuer un diagnostic nommé TNM (T pour taille de la tumeur, N pour l’atteinte des ganglions lymphatiques et M pour la présence de métastases). Ce bilan d’extension permet de déterminer le stade d’évolution des tumeurs.

Pour ce faire, il commence par une palpation des masses afin d’en évaluer la fixation. Une échographie et/ou une radiographie permettront ensuite de confirmer la présence des tumeurs et de voir si des métastases se sont répandues dans l’organisme.

Le vétérinaire ne pourra pas savoir s’il s’agit de tumeurs malignes ou bénignes sans effectuer de prélèvement des tissus. Il ponctionne généralement des cellules au sein de plusieurs tumeurs, car une chienne peut présenter des masses cancéreuses et d’autres non cancéreuses. Toutefois, si la tumeur est petite et aisément circonscrite, elle peut être ôtée par opération chirurgicale et envoyée en laboratoire pour analyse.

Comment traiter les tumeurs mammaires chez la chienne ?

Plusieurs traitements sont envisageables en cas de tumeurs mammaires, mais tout dépend de leur stade d’évolution et de l’état de santé de la chienne.

  • L’intervention chirurgicale : par cette pratique, le spécialiste retire les tumeurs et les envoie pour analyse afin de savoir si elles sont malignes ou bénignes. En parallèle, il retire toute la chaine mammaire touchée pour éviter une récidive qui se produit généralement dans près de 60 % des cas dès l’année suivant l’opération. Deux opérations sont toutefois nécessaires si les deux chaines mammaires sont impactées.
  • La chimiothérapie : lorsque la chienne est atteinte de tumeurs cancéreuses, la chimiothérapie aide à améliorer son confort de vie. Cette technique est utilisée en complément de la chirurgie et uniquement en cas de métastases, afin d’en limiter l’expansion.
  • La radiothérapie : lorsque le tissu impacté ne peut être retiré chirurgicalement en totalité, la radiothérapie peut être proposée, mais elle reste rare, car peu de cliniques vétérinaires sont équipées.
  • Le traitement anti-cyclo-oxygénase : ce traitement est prescrit en parallèle à la chirurgie. Il vise à réduire l’action des tumeurs qui produisent la cyclo-oxygénase, une enzyme qui réduit les chances de survie de la chienne malade afin de lui permettre de mieux se battre contre le cancer.

Il est à noter que les tumeurs bénignes sont plus faciles à soigner et qu’une chienne sur deux survit à son cancer lorsque le traitement est mis en place tôt. Dans tous les cas, n’attendez pas. Une prise en charge précoce est le meilleur moyen de préserver les chances de survie de votre chienne.

Peut-on prévenir leur apparition des tumeurs ?

À ce jour, la meilleure prévention reste la stérilisation précoce de la chienne. En effet, la formation des tumeurs mammaires est favorisée par la production d’hormones sexuelles. Toutefois, si vous ne souhaitez pas stériliser votre chienne, ne lui donnez pas de contraceptifs, car ils augmentent le risque de tumeurs.

Il faut savoir que le risque qu’une chienne développe des tumeurs mammaires malgré une stérilisation dépend directement du moment où celle-ci est effectuée :

  • Avant les premières chaleurs (6 à 7 mois de l’animal), le risque de tumeur est de 0,5 %.
  • Avant les deuxièmes chaleurs, le risque passe à 8 %.
  • Avant les troisièmes chaleurs, il atteint 26 %.
  • Après les troisièmes chaleurs, le risque est équivalent à celui d’une chienne non stérilisée, mais le risque de pyomètre (accumulation de pus dans l’utérus) reste réduit.
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : hG3wNN

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers