Vous êtes ici : Guide de l'assurance pour animaux de compagnie > Conseils et Dossiers > Y a-t-il un âge limite pour souscrire une assurance chat ou chien ?

Y a-t-il un âge limite pour souscrire une assurance chat ou chien ?

Y a-t-il un âge limite pour souscrire une assurance chat ou chien ?

Protéger son animal au moyen d’une assurance santé reste une pratique timide en France, bien qu’elle soit de plus en plus répandue. Idéale pour être certain de pouvoir financer des soins coûteux et/ou soudains pour son petit compagnon, l’assurance se décline en diverses formules, de la plus basique à la plus haut de gamme. Toutefois, souscrire un tel contrat n’est pas sans condition, notamment en termes d’âge. Faisons le point sur les exigences des compagnies d’assurance.

Existe-t-il une limite d’âge pour assurer son chien ou son chat ?

S’il est possible d’assurer son animal, chien ou chat, il faut savoir que l’âge est un facteur à prendre en compte lors de la souscription du contrat. En effet, les compagnies d’assurance imposent en grande majorité une limite minimale et une limite maximale pour assurer les animaux domestiques. Si ces limites peuvent varier d’une compagnie à l’autre, la plupart des contrats établissent une limite minimale à 3 mois et une limite maximale entre 7 et 8 ans.

Ces limites sont un moyen de protection pour les assureurs. En effet, en dessous de 3 mois, un chaton ou un chiot est trop jeune pour être assuré, d’une part car la plupart des adoptions ne se font pas avant cette date et d’autre part parce que certaines affections, malformations ou maladies génétiques se déclarent avant cet âge. Dans ce cas, les compagnies d’assurance peuvent refuser d’assurer un animal malade ou proposer un contrat plus onéreux destiné à couvrir les frais plus importants que le propriétaire devra dépenser pour le bien-être de son petit compagnon.

A contrario, un chien ou un chat est considéré comme sénior à partir de l’âge de 7 ou 8 ans. À cet âge, les soins sont susceptibles d’augmenter, car la santé de l’animal est plus fragile, à l’instar des humains. Un animal âgé coûte donc plus cher et la plupart des assurances préfèrent ne pas les couvrir.

En dehors de ces limites, c’est-à-dire entre 3 mois et 7 ans, il est possible d’assurer son animal sans difficulté.

Veillez toutefois à bien vous renseigner avant de vous engager ou de perdre votre temps en démarchage. Certaines compagnies modifient ces dates limites et en proposent d’autres. Par ailleurs, des assureurs peuvent décider de mettre fin à votre contrat lorsque votre animal atteint l’âge limite et devient sénior, ou elles peuvent vous proposer une autre formule plus coûteuse pour couvrir les soins supposés être plus nombreux à un âge avancé.

Est-il possible de contourner les limites d’âge ?

Il est parfois possible de contourner les limites d’âge. Il existe en effet des compagnies d’assurance qui acceptent d’assurer un chien ou un chat avant ses 3 mois ou après ses 7 ou 8 ans, bien qu’il soit rare que ces contrats dépassent l’âge de 10 ans.

Toutefois, il faut savoir que ces compagnies, qui sont peu nombreuses, pratiquent des tarifs nettement supérieurs. En effet, sous prétexte de se couvrir, elles vous permettent de protéger votre petit compagnon très jeune ou âgé, mais au prix fort. À vous de voir ce que vous êtes prêt à accepter !

Existe-t-il d’autres limites pour souscrire un contrat d’assurance pour chien ou chat ?

L’âge n’est pas la seule limite imposée par les compagnies d’assurance. La plupart exigent que l’animal soit identifié au moyen d’une puce électronique ou d’un tatouage. Il importe également que le toutou ou le matou soit à jour au niveau de ses vaccins et que le vétérinaire qui suit l’animal puisse attester au moyen d’un certificat qu’il ne souffre pas de maladies héréditaires, congénitales ou chroniques.

Certaines compagnies imposent quelques contraintes selon la race de l’animal, notamment pour les chiens jugés dangereux. D’autres types d’assurances peuvent être imposés en parallèle à la signature du contrat, comme la responsabilité civile. Enfin, certaines races sont jugées plus fragiles en termes de santé, ce qui peut impacter le prix de l’assurance.

Quoi qu’il en soit, sachez que l’assureur ne validera pas votre contrat sans faire remplir au préalable par votre praticien habituel un certificat vétérinaire au cours d’un bilan de santé. En outre, un délai de carence est appliqué dans la plupart des contrats. D’une durée de quelques jours à plusieurs semaines, il permet à la compagnie d’assurance de se préserver en mettant légalement fin au contrat dans le cas où votre animal serait diagnostiqué malade dans ce laps de temps ou s’il nécessite des soins onéreux.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : pm2U4V

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers