Vous êtes ici : Guide de l'assurance pour animaux de compagnie > Conseils et Dossiers > Castration du chien et stérilisation de la chienne : pourquoi, risques et prix

Castration du chien et stérilisation de la chienne : pourquoi, risques et prix

Castration du chien et stérilisation de la chienne : pourquoi, risques et prix

Faire stériliser sa chienne ou castrer son chien sont des opérations courantes, bien qu’elles soient parfois controversées puisque considérées comme contre nature. Pourtant, ces interventions présentent de véritables avantages en matière de santé et de comportement. Pourquoi les pratiquer ? Quels sont les risques ? Quel budget envisager ? Nos réponses dans ce dossier.

Pourquoi faire stériliser une chienne ou castrer un chien ?

La stérilisation de la chienne et la castration du chien sont des interventions chirurgicales courantes et fréquemment pratiquées. Elles sont recommandées chez les jeunes chiens et chiennes d’environ 6 mois pour plusieurs raisons, qui sont d’ordre médical et d’ordre comportemental.

Pourquoi opérer son animal ?

Un chien non castré et une chienne non stérilisée présentent de forts risques de développer des maladies en vieillissant. En effet, les hormones sexuelles produites tout au long de leur vie peuvent favoriser le développement de tumeurs mammaires, utérines, ovariennes, testiculaires, etc. L’opération est donc un moyen de prévention qui permet d’éviter la survenue de cancer chez environ un quart des animaux non opérés et la récidive très fréquente de ces tumeurs malignes malgré des soins appropriés.

Par ailleurs, faire stériliser une chienne permet d’éviter le risque de grossesse nerveuse et s’avère plus efficace que la pilule contraceptive, dont les effets secondaires sont parfois très dangereux.

L’intervention chirurgicale permet également de réduire les troubles comportementaux fréquents chez le chien et la chienne entiers. La chienne ne subit plus les périodes de chaleurs et les pertes de sang, le mâle ne marque plus son territoire par des mictions répétées, et tous deux ne sont plus tentés de fuguer à la recherche d’un partenaire.

Quel est le bon moment pour faire opérer son chien ou sa chienne ?

Les avantages de l’opération sont les plus importants lorsque l’animal est opéré tôt, c’est-à-dire à l’âge de 6 mois. La chienne n’a pas encore eu ses premières chaleurs et le chien n’a pas encore été tenté de se reproduire. Dans ce cas, le risque d’un développement futur de tumeur est quasiment nul.

Plus l’opération est retardée et plus une chienne subit de périodes de chaleurs, plus la protection naturelle se réduit et plus le risque de développer un cancer augmente. On estime que lorsqu’une chienne a vécu quatre périodes de chaleurs, l’opération ne présente plus d’efficacité en matière de prévention du cancer.

Certains propriétaires souhaitent que leur chienne ait une portée de chiots avant de la faire stériliser. Il faut savoir que cela n’aura aucun avantage sur la chienne en termes de bien-être. L’animal ne nait pas avec le besoin absolu de devenir mère, il est ainsi préférable de lui éviter toute frustration par la suite grâce à une opération précoce.

Il est recommandé de faire opérer son animal vers l’âge de 6 mois, et en dehors des périodes de chaleurs pour la chienne. Toutefois, il est à noter que le vétérinaire peut recommander de pratiquer cette intervention chez une chienne âgée non stérilisée pour prévenir le développement de tumeurs ou pour traiter un cancer ou une infection de l’utérus.

À quel prix ?

Pour faire stériliser une chienne, il faut compter un budget moyen de 300 euros, sachant que celui-ci peut osciller entre 250 et 400 euros selon la taille de l’animal.

Pour faire castrer son chien, il faut prévoir un budget situé entre 150 et 200 euros.

Quels sont les avantages de ces opérations et les risques qu’elles présentent ?

Le chien et la chienne doivent être déposés le matin chez le vétérinaire, à jeun depuis la veille au soir. Sur un jeune animal, le vétérinaire procède à un simple examen visuel pour s’assurer de sa bonne santé ; sur un chien âgé, il peut pratiquer un examen sanguin ou une échographie avant l’intervention, par sécurité.

L’animal est endormi en douceur et reçoit une injection d’anti-inflammatoire et d’antibiotique pour favoriser un réveil sans douleur. Le praticien procède ensuite à l’intervention. Chez la femelle, il incise le ventre pour retirer les ovaires, voire l’utérus si la chienne est malade ou gestante et que la grossesse n’est pas souhaitée. Chez le mâle, il ôte les testicules.

L’animal est ensuite surveillé jusqu’à son réveil et peut rentrer chez lui le soir même ou le lendemain. Il retrouve très vite une vie normale, mais un traitement à base d’anti-inflammatoires et d’antibiotiques doit lui être administré pendant 10 à 15 jours. Les points de suture tombent généralement seuls en quelques jours ou ils seront retirés par le vétérinaire entre 12 et 15 jours à l’occasion d’une visite de contrôle qui permet de s’assurer de la bonne rémission de l’animal et de l’absence de complications.

Les avantages de la stérilisation et de la castration

Ces opérations sont parfois considérées comme contre nature, mais elles présentent pourtant des avantages indéniables.

  • Elles sont une prévention efficace contre certaines maladies de l’appareil reproducteur : ces opérations réduisent de manière très importante le risque de formation de kystes, d’infections de l’appareil reproducteur, de tumeurs mammaires, ovariennes, utérines et testiculaires.
  • Elles réduisent le risque de pyomètre chez la chienne : cette grave infection de l’utérus, causée par l’accumulation de pus, peut être évitée par la stérilisation. Il faut savoir que cette affection a tendance à s’étendre aux organes limitrophes et qu’elle peut conduire au décès de la chienne.
  • Elles limitent le risque de diabète : cette maladie est liée à un dérèglement hormonal et peut être évitée par ces opérations.
  • Les troubles du comportement dus au désir de reproduction sont réduits ou éliminés : la chienne ne subit plus de chaleurs et mâle et femelle ne sont plus tentés de fuguer à la recherche d’un partenaire.
  • Les grossesses nerveuses sont évitées chez la chienne.

Les risques et inconvénients de la castration et de la stérilisation

Il faut néanmoins savoir que ces interventions ne sont pas sans risques.

  • Le risque de surpoids est plus important : le chien castré et la chienne stérilisée ne brûlent plus autant de calories et stockent davantage de graisses. Il est donc recommandé de leur offrir une alimentation adaptée aux animaux opérés et de qualité. Les aliments vendus chez le vétérinaire sont les plus appropriés. S’ils sont plus coûteux, ils sont de qualité et plus rassasiants, ce qui permet à l’animal de moins manger et donc de ne pas grossir. En outre, le chien doit pouvoir se dépenser chaque jour.
  • Le risque de complication : comme toute intervention chirurgicale, l’anesthésie générale présente un risque, sans compter le risque de complication (infection, hémorragie, etc.). Toutefois, le risque est très faible sur ce type d’intervention courante.
  • L’incontinence : elle est possible chez la chienne stérilisée, mais elle demeure rare (environ 3 %). Plus la chienne est opérée jeune, plus le risque est réduit. Toutefois, cette problématique ne survient que 2 à 4 ans après l’opération, mais il existe des solutions pour y remédier (traitement, opération, etc.).
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : PZ4WfT

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers